Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : des cabines de télémédecine dans les pharmacies pour désengorger les cabinets de ville

-
Par , France Bleu Occitanie

La crise sanitaire a favorisé le développement des techniques de téléconsultation médicale en Occitanie. De plus en plus de pharmacies notamment se dotent de bornes ou de cabines qui permettent aux patients d'entrer en contact rapidement avec un médecin.

En moyenne, il y a moins de dix minutes d'attente pour pouvoir profiter d'une consultation.
En moyenne, il y a moins de dix minutes d'attente pour pouvoir profiter d'une consultation. © Radio France - Benjamin Recouvreur

Dans sa pharmacie à Aucamville près de Toulouse, Anne Kermorgant se retrouve très souvent confrontée à des patients qui n'ont pas réussi à avoir un rendez-vous avec un médecin. "C'est souvent le weekend, quand les cabinets ne sont pas forcément ouverts", précise-t-elle. Face à ce constat, la pharmacienne a décidé de s'équiper d'une borne de télémédecine toute équipée pour dépanner les patients qui en ont besoin.

C'est dans l'intimité d'une petite salle isolée de la pharmacie que les consultations ont lieu. Sur la borne, on trouve un grand écran avec une caméra mais aussi sept outils médicaux connectés. Un thermomètre, un tensiomètre ou encore un stéthoscope, de quoi relever des mesures de base. "Le médecin guide le patient et reçoit en temps réel les résultats de ces mesures", poursuit Anne Kermorgant. Le principal atout de ce matériel est le temps d'attente très réduit. Il suffit de se connecter et en quelques minutes, et le patient est mis en relation avec un médecin.  

Ecoutez : comment se déroule une téléconsultation en pharmacie

Une technologie qui ne remplace pas une vraie consultation

Nadia avait mal à la gorge et a décidé de tester la téléconsultation plutôt que de se rendre au cabinet de son médecin. En une quinzaine de minutes tout compris, elle ressort avec une ordonnance. "Ça me rassure, et puis ça permet surtout d'aller vite, ce n'était pas grand chose au final", explique-t-elle. De l'autre côté de l'écran, la médecin qui se trouve à Aubervilliers conseille malgré tout à Nadia d'aller consulter un médecin en chair et en os en cas de température élevée. 

"Ça ne règle pas tous les problèmes mais c'est vraiment un service qui permet de pallier certaines difficultés de la médecine de ville", explique la médecin Cyrielle Gounaud. 

"C'est très pratique pour un renouvellement d'ordonnance, une conjonctivite, tout ce qu'on va pouvoir observer avec le matériel à disposition ou à travers la caméra. Mais ça ne remplace pas une vraie consultation."

Le confinement et la crise sanitaire ont permis de développer ces technologies en Occitanie. L'entreprise Tessan qui conçoit ces cabines a déjà équipé plus d'une vingtaine de pharmacies depuis la rentrée. "Je crois que ça fait partie du nouveau rôle du pharmacien, c'est un service supplémentaire, et complémentaire aux médecins", ajoute Anne Kermorgant. "Pour l'instant ce sont surtout des jeunes qui viennent l'utiliser, ou alors des parents qui n'ont pas vraiment le temps." Pour en profiter, les patients n'ont pas besoin d'avancer les frais, la carte vitale suffit. 

Anne Kermorgant, pharmacienne à Aucamville

Avec la crise sanitaire, la demande pour ce genre d'équipements a fortement augmenté comme le confirme Maxime Leneylé, directeur général de l'entreprise Tessan : "les demandes de téléconsultation ont augmenté entre 50% et 70% en fonction des régions et la demande d'équipements en pharmacie et en mairie a aussi augmenté de 50%". C'est en Occitanie que l'entreprise a installé le plus de cabines ou de bornes, notamment parce que la région a été pilote en la matière. "C'est aussi un territoire où le manque de médecins est peut-être plus important qu'ailleurs", précise cet entrepreneur pharmacien.

La télémédecine est une bonne solution, il vaut mieux voir un médecin télé-consultant qu'aucun médecin du tout.

Ecoutez Maxime Leneylé, directeur général de Tessan

Cette entreprise envisage désormais de développer de nouveaux équipements qui permettraient des consultations dans des domaines de spécialité, comme l'ophtalmologie par exemple. "C'est la spécialité où les temps d'attente sont les plus longs", explique Maxime Leneylé. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess