Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des cancers supérieurs à la moyenne nationale dans la région de Saint-Nazaire

-
Par , France Bleu Loire Océan

Dans la région de Saint-Nazaire on meurt plus et plus jeune. C'est ce qui ressort d'une étude de l'Agence Régionale de Santé présentée ce mardi. Le tabac, l'alcool sont montrés du doigt par les autorités sanitaires qui n'excluent pas le facteur environnemental lié à l'activité industrielle.

L'industrie joue-t-elle un rôle dans la surmortalité de la population nazairienne?
L'industrie joue-t-elle un rôle dans la surmortalité de la population nazairienne? © Radio France - Anne Patinec

Loire-Atlantique, France

La population de la région de Saint-Nazaire connaît une surmortalité liée au cancer. C'est ce qui ressort d'une étude de l'Agence Régionale de Santé datant de 2018 et présentée ce mardi lors d'une réunion regroupant des représentants de l'Etat, des élus, des associations mais aussi des industriels. Une réunion qui était une première et qui selon le sous-préfet Michel Bergue montre "qu'on n'a rien à cacher et que l'on veut limiter les risques à l'avenir".

28% de décès en plus avant l'âge de 65 ans

Dans la région nazairienne, les décès avant 65 ans, sont supérieurs de 28% à la moyenne nationale. Cela grimpe même à 38% chez les hommes. Et 40% de ces décès prématurés sont dus à des cancers.  Les communes de Montoir de Bretagne, Trignac et Saint-Nazaire sont les plus touchées.  On constate aussi dans le secteur plus de cas d'insuffisance respiratoire, de troubles cardiovasculaires, de troubles mentaux, de suicides.

Urgence à agir

Pour l'Agence Régionale de Santé, il y a urgence à agir même s'il est compliqué d'établir précisément la part des différents facteurs à l'origine de ces pathologies.  Le tabac et l'alcool sont tout d'abord pointés du doigt. On boit et on fume plus dans la région nazairienne. Les opérations de prévention et de lutte contre ces addictologies vont être renforcées, notamment via des contrats locaux de santé. 

Contrôles renforcés sur les sites industriels

L'ARS va aussi saisir Santé publique France pour tenter de mesurer dans une étude épidémiologique la part de la pollution atmosphérique dans les maladies car le secteur est très industrialisé.Mais cela risque de prendre du temps. Des données vont aussi être croisées pour essayer de voir dans les cancers, la part qui peut être liée à des expositions professionnelles. Les réseaux de surveillance des sites industriels vont  être renforcés -plus de points de mesure, plus de polluants mesurés- même si selon les autorités de la DREAL (direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement ), "il n'existe pas de risque sanitaire particulier lié aux industries du secteur."

Choix de la station

France Bleu