Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Santé – Sciences

Les cas de gastro-entérite en hausse en Occitanie

mercredi 28 novembre 2018 à 22:06 Par Raphaël Cann, France Bleu Occitanie

Avec l'arrivée de l'hiver, les cas de gastro-entérite sont en hausse en Occitanie. 151 cas pour 100 000 habitants estime le réseau de médecins Sentinelles. Le sud du Tarn et le Tarn-et-Garonne sont particulièrement touchés.

Le réseau de médecins Sentinelle surveille la situation sanitaire en France
Le réseau de médecins Sentinelle surveille la situation sanitaire en France - Capture d'écran / sentiweb.fr

Occitanie, France

L'hiver approche et apporte avec lui son lot de gastros. Depuis une semaine, les cas de gastro-entérite sont en hausse en Occitanie. Selon le réseau de médecins Sentinelles, qui surveille la situation sanitaire en France, il y a 151 cas pour 100 000 habitants dans la région. A partir de 165 cas, c'est considéré comme une épidémie.

La maladie est particulièrement active dans le sud du Tarn et dans le Tarn-et-Garonne. "Depuis 15 jours, on a près de 20% de patients en plus qui viennent pour des cas de gastro-entérite", explique Thomas Sabrie, médecin généraliste à Montauban et membre du réseau Sentinelles. 

Il travaille dans un cabinet avec 4 autres médecins, dont le ressenti est le même: "Pour nous, il y a surtout eu un pic la semaine dernière. Mais parfois on a des accalmies et puis l'épidémie repart. Vue les chiffres du réseau Sentinelles, j'ai l'impression que c'est en train de repartir" précise-t-il.

Selon ce médecin, la maladie devrait se répandre dans la région. "Vous avez beaucoup de gens dans le Tarn-et-Garonne qui travaillent à Toulouse et vont transmettre le virus en Haute-Garonne." détaille Thomas Sabrie. "De même, il y a gens qui travaillent à Montauban et habitent dans le Lot. Le virus va se déplacer à cause de ces déplacements de population. C'est certain."

Une situation "pas alarmante"

Si seuil épidémie n'est pas encore atteint, ça devrait le cas prochainement. "En fin d'année, sur les mois de décembre-janvier, on a généralement une phase d'épidémie qui touche l'ensemble de la population." explique Jérôme Pouey, épidémiologiste pour l'agence publique sanitaire Santé Publique France. Selon lui, la situation n'est "pas alarmante".

D'autres régions sont en revanche en situation d'épidémie. C'est le cas dans la région Hauts-de-France avec 267 cas pour 100 000 habitants et dans les PACA et Grand Est.