Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des chercheurs lillois développent un test de dépistage Covid-19 sur smartphone

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Il sera bientôt possible de détecter le virus avec un simple smartphone. Des chercheurs de Lille développent un dispositif permettant de faire son propre test Covid, sur son téléphone portable, après un prélèvement nasopharyngé. Vous obtenez le résultat en 10 minutes.

Vous branchez une sorte de clef USB à votre portable et vous y mettez une bandelette, sur laquelle vous allez déposer votre prélèvement nasopharyngé
Vous branchez une sorte de clef USB à votre portable et vous y mettez une bandelette, sur laquelle vous allez déposer votre prélèvement nasopharyngé © Radio France - Romane Porcon

Depuis le premier confinement, des chercheurs lillois travaillent sur un test de dépistage du Covid-19 grâce à un smartphone. Un dispositif qui fédère des chercheurs du Nord et de Marseille, avec l'Université de Lille, le CHU de Lille et CNRS de Marseille. Le test est financé en partie par l'Europe, et sa fiabilité serait équivalente à celle d'un test PCR. Le test ne vient pas remplacer le test PCR, mais il s'associe à tous les autres tests.

Il suffit de brancher une sorte de clef USB à votre portable, vous y mettez une bandelette, sur laquelle vous allez déposer votre prélèvement nasopharyngé. Sabine Szunerits est professeur à l'université de Lille : "Vous avez un portable, vous branchez une clef usb, vous y mettez une bandelette. C'est notre capteur diagnostic, la spécificité c'est qu'on a accroché un nanobody, c'est le fragment d'un anticorps qui reconnait les spikes du Covid 19." 

Une étude menée sur 300 personnes

Une étude a été menée sur 300 personnes pour montrer l'efficacité du test. David Devos est neurologue et professeur de pharmacologie à l'Université de Lille : "L'important c'était de tester tout de suite la solution pour voir si c'était efficace sur de vrais échantillons de personnes, et très vite on a pu le valider sur 300 prélèvements avec un taux de concordance avec la PCR de 90%. Sauf que le PCR donne le résultat en plusieurs heures alors qu'avec ce test on a la réponse en 10 minutes."

Vous obtenez la réponse en 10 minutes seulement et bientôt il sera possible de le faire a partir d'un test salivaire comme l'explique Sabine Szunerits : "On travaille sur la salive parce que c'est pratique pour faire à la maison, avec la salive vous êtes autonome." 

Avant d'être destiné au grand public, ce test va servir à l'hôpital, précise David Devos : "L'idée c'est que très vite dans les prochaines semaines on puisse le mettre à disposition aux urgences au Samu, dans les services, pour diagnostiquer les cas qui surviennent. La première vague de Covid a été désastreuse à l'hôpital parce que beaucoup de gens se contaminaient là-bas. Ensuite, le but est de le mettre à disposition en ville, pour nos confrères médecins généralistes, pharmaciens et les maisons de retraite."

Une prochaine étude sur plus de 1.000 personnes sera lancée dans les prochains mois. 

Sabine Szunerits et David Devos ont participé à l'élaboration de ce nouveau test
Sabine Szunerits et David Devos ont participé à l'élaboration de ce nouveau test © Radio France - Romane Porcon
Choix de la station

À venir dansDanssecondess