Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des chiens détectent le taux de glycémie d'enfants diabétiques

lundi 5 novembre 2018 à 8:11 Par Diane Sprimont, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

L'association drômoise Acadia met en lien des chiens capables de détecter la glycémie avec des enfants diabétiques. C'est une première en France. Actuellement deux chiens sont intégrés à des familles françaises, ils seront bientôt cinq.

Les éducateurs canins vérifient d'abord que les chiens sont capables de vivre avec un enfant avant de lui apprendre à détecter la glycémie.
Les éducateurs canins vérifient d'abord que les chiens sont capables de vivre avec un enfant avant de lui apprendre à détecter la glycémie. © Radio France

Tournon-sur-Rhône, France

Deux chiens formés par l'association Acadia sont déjà intégrés dans des familles en France. Trois autres familles vont bientôt pouvoir accueillir un chien. Ils sont actuellement en formation. "Pendant 6 à 8 mois, le chien vit chez un éducateur canin. Durant cette période, il va apprendre à détecter un taux de glycémie anormal", précise Bastien, éducateur canin pour l'association Acadia. 

Lap s'entraîne à détecter un taux de glycémie anormal grâce à des échantillons de sueur et de salive fournis par Théovic, fils des fondateurs d'Acadia, lui-même diabétique. - Radio France
Lap s'entraîne à détecter un taux de glycémie anormal grâce à des échantillons de sueur et de salive fournis par Théovic, fils des fondateurs d'Acadia, lui-même diabétique. © Radio France

Les chiens s'entraînent sur des échantillons de sueur et de salive fournis par Théovic, le fils des fondateurs d'Acadia, lui-même enfant diabétique. Ces échantillons ont été prélevés lors d'une hypoglycémie et d'une hyperglycémie. Entraîné, le chien peut sentir si le taux est bas ou élevé et donne un coup de museau à la personne concernée. Si la personne ne réagit pas, il appuie sur un bouton déclenchant une alarme. Cette dernière est placée dans la chambre des parents.  

L'animal appuie sur un bouton déclenchant une alarme placée dans la chambre des parents en cas d'hyperglycémie ou d'hypoglycémie.  - Radio France
L'animal appuie sur un bouton déclenchant une alarme placée dans la chambre des parents en cas d'hyperglycémie ou d'hypoglycémie. © Radio France

Des chiens sociables

"Il faut que le chien soit sociable et réactif. Il ne doit pas montrer de signe d'agressivité ou de stress. Il doit être capable de vivre dans une famille et de s'y consacrer", ajoute Bastien. Avant d'être formé à détecter la glycémie, l'animal passe des tests comportementaux. 

Et inversement la famille doit être prête à vivre nuit et jour avec l'animal. Pour que la surveillance soit efficace, le chien doit dormir dans la chambre de l'enfant voire dans son lit. "oCertaines familles ont retiré leur demande auprès de l'assciation lorsqu'elles ont su que c'était un investissement très important d'intégrer ce chien dans leur famille", raconte Laure éducatrice canin.