Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des cours de gymnastique adaptée pour mieux combattre le cancer

-
Par , France Bleu Poitou

À Poitiers, la Ligue contre le Cancer propose deux fois par semaine des séances de gymnastique adaptée à destination des malades du cancer sous traitement ou non. Le but : mieux supporter le cancer et les soins physiquement et surtout psychologiquement.

Les séances de gymnastique adaptée sont une "véritable bulle d'oxygène" pour les malades.
Les séances de gymnastique adaptée sont une "véritable bulle d'oxygène" pour les malades. © Radio France - Marina Guibert

Cet après-midi  là, il sont dix, neuf femmes et un homme à se bouger sur de la musique rythmée. Entre deux instructions d'Isabelle Moine, l'éducatrice sportive spécialisée qui anime les séances, les éclats de rire sont nombreux.  Car le but de ces séances c'est bien de mieux supporter psychologiquement le cancer. Sylvie vient toutes les semaines depuis 2016 : " quand on prononce le mot cancer, les gens ont peur et on se retrouve vite isolé, ici on peut parler avec des gens, malades ou pas, se dire qu'on est pas seul et vraiment rompre l'isolement". 

Désormais bénévole à la ligue contre le cancer, Sylvie voit la différence que font ces séances de gym " quand ils arrivent, les gens sont tristes, renfermés et puis après quelques séances, on se réapproprie son corps, on retrouve le sourire et on s'épanouit, un peu comme une fleur ".

" La gymnastique adaptée aide à mieux supporter les traitements "

Faire une activité physique a aussi des bienfaits médicaux dans le combat contre le cancer. " On voit qu'après une séance, il y a moins de fatigue que chez une personne qui ne bouge pas " affirme Isabelle Moine. Sylvie ne dit pas autre chose " on dort mieux, on appréhende mieux les différentes douleurs musculaires ou liées à la maladie ".

Des bienfaits dus aussi en grande partie au travail d'Isabelle Moine pour adapter les exercices : " chaque cas est différent donc il faut être très attentif à chacun, faire attention à l'intensité, à la fatigue, c'est toujours un défi ". Elle organise deux séances par semaine, l'une en extérieur, à la Roseraie, dédiée au cardio et l'autre à la salle du carré Bleu aux Couronneries pour améliorer la souplesse et le renforcement musculaire. 

Résultat, après le moment de relaxation qui termine chaque séance,_" on traîne pour partir, on papote entre nous_, rit Sylvie, et on finit par repartir gonflés à bloc, et dans l'attente de la séance d'après ". 

Les séances sont accessibles à toute personne atteinte d'un cancer sans restriction, sous traitement ou non. Les inscriptions se font auprès de la Ligue contre le Cancer

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu