Santé – Sciences

Des drones pour porter les paquets de La Poste ou sauver des vies en milieu hostile

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde mardi 13 octobre 2015 à 17:34

© Maxppp - maxppp

Ouverture ce mercredi matin à Bordeaux du 1er salon européen consacré exclusivement aux drones et aux robots (UGS 2015). Un marché d'avenir qui a déjà permis de créer 150 000 emplois en France en seulement cinq ans. Les leaders du secteurs sont attendus au Parc des Expositions jusqu'à jeudi soir.

Les leaders européens du secteur de la mécatronique sont attendus au Parc des Expositions de Bordeaux jusqu'à jeudi soir. La Gironde n'est pas en reste avec des dizaines d'entreprises présentes autour de Bordeaux. Les drones volants permettent déjà de surveiller les caténaires de la SNCF ou les lignes à haute tension EDF. Demain, ils pourront porter les colis de La Poste ou les tests sanguins des laboratoires d'analyses.

Les applications sont considérables comme l'explique le bordelais Jean-Christophe Drai. Il est consultant spécialisé dans l'industrie des drones et patron de l'entreprise JCPX qui propose des systèmes de surveillance des vols de drones.

Jean-Christophe Drai

Les drones c'est un peu comme internet. Ca va changer beaucoup de choses. Il y a cinq ans on pensait que c'était un outil réservé aux usages militaires. Aujourd'hui on s'aperçoit que les applications civiles sont très nombreuses.

— Jean-Christophe Drai

On est passé en moins de 10 ans du stade du prototype au stade industriel. C'est le cas de l'entreprise R-and-Drone basé à Blanquefort. Elle propose tout la gamme des drones (ciel, mer et terre) et développe même un drone marin nommé Dronéo. Une sorte de mini bateau sans pilote. Ses missions : cartographier les fonds marins et réaliser des analyses de l'eau. Les clients sont des coopératives agricoles, la Lyonnaise des eaux, Vinci Eurovia et bientôt les forces armées.

Marco Calcamuggi