Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des enfants transportés au bloc opératoire en voiturette électrique à l'hôpital Sainte-Musse de Toulon

-
Par , France Bleu Provence

L'hôpital Sainte-Musse de Toulon dispose de six petites voitures électriques afin d'emmener les jeunes patients âgés de un à huit ans au bloc opératoire. L'objectif : remplacer le petit cachet avant l'anesthésie générale en favorisant le jeu et donc en limitant le stress.

Des voiturettes électriques accompagnent les enfants au bloc opératoire à Toulon
Des voiturettes électriques accompagnent les enfants au bloc opératoire à Toulon - Hopital

Toulon, France

Trois premières voiturettes électriques équipent le service d'ambulatoire de l'hôpital Sainte-Musse de Toulon depuis le mois de septembre dernier. Et trois nouvelles ont pris leur fonction au début du mois d'avril dans le service chirurgie pédiatrique pour les opérations plus lourdes. Plus question de donner un petit cachet avant l'anesthésie générale, qui permettait de détendre le patient. L'enfant s'installe désormais dans la petite voiture, qu'il peut conduire lui-même s'il le souhaite, ou qui est télécommandée. Puis il prend la direction du bloc opératoire en suivant un parcours bien précis. Le jeu remplace le médicament pour lutter contre le stress avant l'installation de l'enfant sur la table d'opération.

Un double intérêt

"L'enfant est beaucoup moins stressé, et nous obtenons ainsi sa coopération. Son anesthésie générale se fait dans le calme. Le réveil se passe mieux. Le temps de passage en salle de réveil est donc écourté, et le retour à la maison optimisé", détaille le Docteur Frédérique Blanc, chef du service d'anesthésie de l'hôpital Sainte-Musse. 

Le petit Nathan sort en effet rapidement de la salle de réveil, avec le sourire aux lèvres. Il conserve un souvenir précieux, la couleur noire de la voiture dans laquelle il est monté. Sa maman, Marina, confirme le stress moins important. "Nous lui en avions déjà parlé lors du rendez-vous avant l'opération. Il était très pressé de conduire la voiture et d'être hospitalisé", détaille la maman, elle aussi rassurée. Depuis la mise en place du dispositif en septembre dernier, 15 enfants arrivent chaque mois en voiture au bloc.

Car si le personnel soignant avait anticipé les bienfaits de ce dispositif sur les enfants, la surprise a été bien réelle sur l'intérêt positif pour les parents. "Ils sont beaucoup moins stressés eux aussi. La séparation avec leur enfant est beaucoup moins difficile. Cela a été la surprise très agréable du projet, que nous n'avions pas anticipée", commente Murielle Giraudon, cadre de santé du secteur de chirurgie ambulatoire.

Un dispositif mis en place grâce au soutien financier de plusieurs associations et mécènes, dont Attrap' rêves, l'association Alliance Majeure, les étudiants de la Croix-Rouge, les navettes TLV et Sécuri France. Le coût total est de 2.400 euros.