Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences
Dossier : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

Des étudiants en médecine recrutés pour aider des généralistes dans le Territoire de Belfort

La préfète du Territoire de Belfort a signé ce mardi matin un arrêté permettant à des médecins généralistes de recruter des internes de l’hôpital Nord Franche-Comté. Ces étudiants prendront en charge une partie des patients du docteur. L'objectif est de lutter contre la pénurie de praticiens.

Un quart des médecins généralistes du Territoire de Belfort est en âge de prendre sa retraite
Un quart des médecins généralistes du Territoire de Belfort est en âge de prendre sa retraite © Radio France - Jean-François FREY

Belfort

Un arrêté a été signé ce mardi matin par la préfète du Territoire de Belfort, Sophie Elizéon, autorisant les médecins du département à recruter des "médecins adjoints" parmi les étudiants en médecine de la région. La préfecture précise que cet arrêté a été pris pour faire face au manque de médecins dans le Territoire de Belfort, où près d'un quart des praticiens sont âgés de plus de 65 ans et donc susceptibles de prendre leur retraite.

Des étudiants pour consulter les patients 

La préfète du Territoire de Belfort espère ainsi que les internes de l’hôpital Nord Franche-Comté seront intéresses pour être recrutés sur un contrat de 3 mois, renouvelable une fois. Ces étudiants en médecine seront amenés à accueillir les patients au sein du cabinet, leur établir un diagnostic et à leur prescrire une ordonnance.

Objectif : faire face à la pénurie de médecins dans le Territoire de Belfort

L'objectif à court terme est de soulager le travail des médecins généralistes, submergés de travail. En effet le Territoire de Belfort est particulièrement touché par le manque de médecins. et qualifié par l'Agence Régionale de Santé de "Zone d'intervention prioritaire",  Avec 82 médecins généralistes pour 100 000 habitants, le département est largement en dessous de la moyenne nationale, soit 102 médecins pour 100 000 habitants. D'autre part souligne la préfète, en 2018, 25% des médecins du Territoire de Belfort sont en âge de partir à la retraite. Les zones les plus touchés par le manque de médecins se trouvent dans le pays sous vosgien, ainsi que dans le Sud Territoire.

Une mesure pour inciter les jeunes médecins à s'installer 

"C'est une aide, c'est un outil, on aura peut être des installations de médecins grâce à ça" espère Marc Giusti, représentant du syndicat Médecins Généralistes en Franche Comté. Mais ce médecin basé à Montenois dans le Doubs reste septique : " Je ne pense pas que cela va révolutionner la donne", rappelant que ce "qui effraie les jeunes médecins actuellement, c'est la surcharge de travail. Or, ils cherchent d'abord une vie personnelle équilibrée".

Je ne prétends pas au miracle

Sophie Elizéon, préfete du Territoire de Belfort dit "ne pas prétendre au miracle. En revanche, il faut pouvoir multiplier divers types de solutions. Dans un département voisin, il existe une expérimentation : un cabinet éphémère, qui pourrait peut-être être intéressant à déployer dans notre département".

Choix de la station

France Bleu