Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé - Sciences

Deux cas de gastro-entérite sur le bassin de Thau, la préfecture suspend la vente des coquillages

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

La récolte et la commercialisation des huîtres, des moules et des palourdes sur le bassin de Thau est interdite jusqu'à nouvel ordre par la préfecture de l'Hérault, en raison de deux cas de gastro-entérites imputés aux huîtres de l'étang. La profession dénonce une décision abusive.

Les huîtres, moules et palourdes sont interdites à la vente sur le bassin de Thau
Les huîtres, moules et palourdes sont interdites à la vente sur le bassin de Thau © Maxppp - Alain Delpey

Le préfet de l’Hérault suspend provisoirement la récolte et la commercialisation des huîtres, moules et palourdes du bassin de Thau en provenance des secteurs suivants : Bouzigues-Loupian, Mèze-Marseillan, La Lagune de Thau et Les Zones Blanches. Décision prise après la découverte de deux cas de gastro-entérite imputés aux huîtres de l'étang. Ces cas datent d'avant les fêtes : entre le 19 et le 22 décembre, alors que l'épidémie ne touchait pas encore notre département. Mais la préfecture assure que les analyses effectuées ont mis en évidence la présence de norovirus dans les coquillages. Depuis plusieurs jours, le phénomène touche les côtes bretonnes et maintenant charentaises.

Deux cas pour 4.000 tonnes d'huîtres consommées à Noël

La profession est vent debout. "Il n'y a pas eu d'autres cas identifiés après cela, s'indigne Patrice Lafont président du comité régional conchylicole. Alors que 40 millions d'huîtres du bassin ont été consommées depuis Noël. Soit 4.000 tonnes ! L'équivalent de six millions de consommateurs ! Si nos huîtres étaient porteuses du virus, ça se saurait..."

Des analyses plus poussées

Il rappelle que des mesures semblables ont été prises par le passé, "mais il y avait alors des dizaines de cas de gastro. L'origine n'était pas contestable". La profession ne compte pas en rester là et demande des analyses plus poussées de la génétique du virus notamment. 

De son côté la préfecture précise que les coquillages récoltés antérieurement au 19 décembre ou provenant d'autres zones de production, ne sont pas soumis à cette mesure de restriction. Les professionnels peuvent continuer à les commercialiser car ils présentent les qualités sanitaires requises.

La carte actualisée des interdictions sanitaires de récolte de coquillages se trouve sur le site internet de l’OIEAU.

Norovirus

Le norovirus est la cause la plus courante des gastro-entérites aiguës. Si vous avez consommé des coquillages provenant de ces zones et présentez des troubles digestifs dans les six à 48 heures, vous êtes invité à vous rapprocher de votre médecin. Si vous avez acheté ces produits, bien sûr ne les consommez pas et rapportez les au point de vente

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu