Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des lycéens corses s'insurgent contre le contexte sanitaire : "Trop de laxisme !" selon certains

-
Par , , France Bleu RCFM

La rentrée ne se fait pas dans les meilleures conditions, dans le secondaire, loin de là. À la crainte et au traumatisme de l'attentat de Conflans-Sainte-Honorine s'ajoute le contexte sanitaire. Preuve en est ce matin encore, avec des dizaines d'élèves regroupés devant les lycées.

Regroupement de lycéens devant le lycée de Balagna. Ils protestent contre le protocole sanitaire en place depuis la rentrée de novembre
Regroupement de lycéens devant le lycée de Balagna. Ils protestent contre le protocole sanitaire en place depuis la rentrée de novembre © Radio France - Pierre-Pasqualini

Un mouvement d'humeur a été lancé dans plusieurs lycées de Corse ce mardi matin. A Bastia et en Balagne, des établissements d'enseignement secondaire étaient "bloqués" par des palettes de bois et des containers d'ordures. Les lycéens manifestent leur colère face au protocole sanitaire renforcé par le gouvernement, qui visiblement ne leur convient pas. Envisagées en amont de la rentrée, les opérations de blocage n'ont pas été menés lundi, en raison de l'hommage à Samuel Paty.  Les lycéens demandent la fermeture de leurs établissements respectifs.

"On n'accepte pas que notre lycée soit ouvert alors que les bars et restaurants ne sont pas ouverts au public", explique Cécilia, lycéenne bastiaise. "On voudrait que notre établissement ferme aussi pour des raisons sanitaires. On voudrait déjà diviser par deux les classes, parce qu'on ne peut pas être dix-neuf dans une classe ! Nos parents aussi risquent (d'attraper le coronavirus NDLR),  parce qu'on est porteurs ! Certains élèves ne portent pas le masque constamment. On a des pauses pour fumer, pour vivre, on va dire. [...] On n'est pas obligés d'être enfermés dans un lycée pour étudier, on peut très bien étudier à domicile. [...] Il y a trop de laxisme !"

Pierre Pasqualini

Didier Arnoux

Capture d'écran du réseau social Snapchat, relayant l'action de blocage devant le lycée de Montesoru, à Bastia
Capture d'écran du réseau social Snapchat, relayant l'action de blocage devant le lycée de Montesoru, à Bastia © Radio France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess