Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Des masques non homologués auraient-ils entraîné des contaminations de personnels au CHRU de Nancy ?

-
Par , , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Des masques FFP2 non homologués ont-ils été distribués aux personnels soignants du CHRU de Nancy ? La direction reconnaît une erreur mais indique que les masques incriminés ont été aussitôt retirés. Le syndicat Force Ouvrière assure, lui, que ces masques ont été utilisés.

Les masques non homologués n'ont pas été utilisés par les personnels selon la direction du CHRU, ce que dément FO
Les masques non homologués n'ont pas été utilisés par les personnels selon la direction du CHRU, ce que dément FO © Radio France - Thierry colin

La direction du CHRU de Nancy aurait-elle mis en danger des personnels soignants en distribuant des masques FFP2 non homologués ? L'accusation est portée par le syndicat Force Ouvrière. La direction confirme la présence de masques non homologués l'été dernier mais elle l'assure : les lots incriminés ont fait l'objet d'un rappel immédiat et n'ont pas été utilisés. 

"Ces masques ont été distribués par erreur au mois de juillet mais une action avait déjà été faite pour qu'ils soient retournés au magasin et pas utilisés par les services", explique le docteur Fromentin, responsable du département d'hygiène et de prévention du risque infectieux au CHRU. "En tout état de cause, ça ne pose pas énormément de problème, il n'y avait de risque à utiliser ces masques de type FFP2. Il pouvait y avoir un défaut d'adaptation morphologique de ces masques. On ne peut pas faire le lien entre l'augmentation de cas professionnels [NDLR : de covid] qu'on a au CHU et ce type de masque. Et on ne les a pas vus utilisés dans les services de soin."

On ne peut pas faire le lien entre l'augmentation de cas professionnels [NDLR : de covid] qu'on a au CHU et ce type de masque - Le Dr Fromentin

On se pose la question des dires de la direction - Cyril Mahier, délégué FO

Le syndicat FO, lui maintient que l'information n'est pas parvenue à certains services et que les masques en question ont été utilisés. Ce manque de vigilance a entraîné, selon FO, la contamination d'agents du centre hospitalier. "Depuis le mois de juillet, il y a eu une distribution. Ils ont fait des rappels plus ou moins", indique Cyril Mahier, délégué FO au CHRU de Nancy. "Quand j'ai su qu'à Rennes, ils ont eu un cluster à cause de ces masques-là, j'ai interpelé quelques cadres qui ont vérifié. Initialement, il n'y en avait pas et en vérifiant, on en trouve. Donc on se pose la question des dires de la direction qui nous assure qu'ils ont retiré les lots tout de suite."

La question sera abordée lors d'un prochain comité d'hygiène et de sécurité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess