Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des milliers de spécialistes du cancer réunis à Chicago aux Etats-Unis

vendredi 1 juin 2018 à 18:13 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Les plus grands spécialistes du cancer sont réunis depuis ce vendredi à Chicago aux Etats-Unis pour la 54e édition du congrès mondial du cancer. Durant cinq jours, près de 40.000 spécialistes du monde entier vont examiner plus de 5.000 études sur les thérapies.

Service de chimiothérapie à Lille.
Service de chimiothérapie à Lille. © Maxppp - BONNIERE PASCAL

La 54e édition du congrès mondial du cancer ouvre ses portes ce vendredi à Chicago (Etats-Unis). Près de 40.000 spécialistes de la maladie y participent. Durant cinq jours, ils vont échanger sur plus de 5.000 études sur les traitements et les dernières avancées thérapeutiques.

L'immunothérapie, piste prometteuse 

Chirurgie, radiothérapie, chimiothérapie, hormonothérapie, immunothérapie, nouveaux traitements "ciblés" : il existe actuellement plusieurs types de traitements qui peuvent être prescrits seuls ou associés rappelle la Fondation contre le cancer

Piste privilégiée de la recherche cancérologique depuis quelques années, l'immunothérapie devrait être cette année encore au centre de plusieurs études. Cette approche, de plus en plus proposée aux patients, vise à "mobiliser" les défenses immunitaires du malade pour qu'elles s'attaquent plus efficacement aux cellules responsables du cancer. De nombreux essais cliniques sont en cours, dans plusieurs pays.

Cette révolution thérapeutique - qui consiste à injecter au patient ses propres cellules immunitaires, préalablement modifiées génétiquement en laboratoire pour en faire des "tueuses de cancer" - pourrait transformer dans les années à venir la prise en charge des leucémies, des lymphomes et des myélomes précise franceinter. 

À l'hôpital Saint-Louis, à Paris, le traitement a été proposé à des malades âgés de 15 à 25 ans. Selon le professeur Nicolas Boissel, qui dirige le service, les premiers résultats sont prometteurs. "Chez des patients qui n'avaient aucune chance de guérison, on va observer peut-être 25 à 50% de patients qui sont finalement débarrassés de leur maladie."

Une intelligence artificielle meilleure que les dermatologues pour repérer le mélanome

Autre priorité pour les médecins et les associations de patients : l'amélioration du dépistage. Mardi, une équipe de chercheurs germano-franco-américaine a annoncé avoir mis au point un ordinateur plus efficace que les dermatologues pour repérer les cancers de la peau sur des photos.

Les performances de la machine ont été comparées à celles de 58 médecins spécialistes, venus de 17 pays. Résultat, "la plupart des dermatologues ont fait moins bien" rapportent les chercheurs dans la revue Annals of Oncology. A partir d'une série de photos de cas jugés compliqués, l'ordinateur est parvenu à identifier 95% de mélanomes.

L'ordinateur non seulement "a manqué moins de mélanomes", mais a aussi "fait moins d'erreurs de diagnostic consistant à voir des mélanomes dans des grains de beauté bénins", ce qui "aboutirait à moins d'opérations inutiles", a souligné dans un communiqué le professeur de médecine Holger Hänssle, de l'université de Heildelberg (Allemagne).

Si rien ne remplace un examen clinique, cette découverte incite à faire de l'intelligence artificielle "un outil supplémentaire" conclut cette étude. 

Le cancer est responsable de près de 9 millions de morts, chaque année, dans le monde