Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

En images : des œuvres d'art pour soigner les malades du cancer à Nantes

-
Par , France Bleu Loire Océan

A Nantes, les équipes du CHU s'associent à des artistes pour créer des "chambres artistiques". Des fresques sont aussi réalisées dans les espaces réservés aux soignants. Elles ont pour but d'apaiser et de rassurer. La première chambre peinte accueille notamment des malades du cancer de la peau.

L'artiste nantais Frédéric Mazere a réalisé la fresque destinée à apaiser et soigner les malades du cancer de la peau au CHU de Nantes
L'artiste nantais Frédéric Mazere a réalisé la fresque destinée à apaiser et soigner les malades du cancer de la peau au CHU de Nantes © Radio France - Julie Munch

"L'hôpital est un lieu de vie. C'est ce que j'ai découvert en faisant ce travail", témoigne Frédérique Mazere, l'artiste nantais qui a réalisé la première fresque du projet "A la belle étoile". Elle se trouve dans une chambre du service déontologie-oncologie de l'Hôtel Dieux au CHU de Nantes, qui accueille notamment des patients atteints de cancers de la peau.  A terme, six autres lieux en lien avec la santé vont être transformés par les artistes du collectif Arty Show

Apaiser et soigner grâce à l'art

"On y voit un petit renard, des silhouettes qui dansent au milieu de feuillus à la Matisse", décrit Frédérique Mazere. Pour la professeure Brigitte Dreno, qui dirige ce service, cet oeuvre produit un réel effet, médicalement mesurable sur ses patients. "Ça leur apporte quelques minutes pendant lesquelles ils oublient l'hôpital. Ils se disent être ailleurs", explique-t-elle. "Votre cerveau va sécréter des substances qui vont aller toucher des récepteurs qui vont stimuler des cellules de la peau. Ces cellules vont elles-même libérer l'équivalent de la morphine. Les images de l'oeuvre qui remontent à votre cerveau vont donc induire ce mécanisme et soulager"

Mais pour obtenir cet effet il faut que l'oeuvre soit adaptée. Frédérique Mazere, qui aime habituellement représenter des monstres dans ses œuvres, a dû y renoncer, tout comme il a dû abandonner certaines couleurs jugées angoissantes, comme le noir ou encore le rouge. 

Rendre le quotidien des soignants plus agréable

Ces œuvres d'art ne sont pas réservées qu'aux patients. Au CHU de Nantes, une salle de repos dédiée aux soignants est aussi peinte, presque de la même façon. "C'est très important après cette période de Covid difficile. Prendre le thé et le petit déjeuner dans un endroit où le regard va s'échapper à travers l'oeuvre d'art de l'artiste, ce n'est absolument pas futile. Ça fait parti du soutien psychologique que l'on doit apporter à nos équipes", affirme la professeure Brigitte Dreno. 

Une des salles de repos réservée aux soignants du CHU de Nantes a été peinte par l'artiste Frédéric Mazère
Une des salles de repos réservée aux soignants du CHU de Nantes a été peinte par l'artiste Frédéric Mazère © Radio France - Julie Munch

Pour les futurs projets le CHU de Nantes pense à l'unité de soins palliatifs de l'hôpital Laennec. Le collectif évoque de son côté une volonté de travailler avec des personnes âgées. Ils attendent donc notamment, comme pour la première chambre, des financements de la part de mécènes. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess