Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des parents d'enfants prématurés privés de logement à l’hôpital nord de Marseille

mardi 6 février 2018 à 19:37 Par David Aussillou, France Bleu Provence

L'hôpital nord de Marseille ne veut plus louer de studios aux parents d'enfants prématurés. Ce serait illégal. Une maman lance un appel sur les réseaux sociaux.

Un bébé prématuré à l'hôpital nord de Marseille
Un bébé prématuré à l'hôpital nord de Marseille © Maxppp -

Marseille, France

Son message sur Facebook a été partagé par plus de 36 500 internautes en quelques jours. Magali Martin a accouché le 27 janvier d'un petit Zacharie, né à 34 semaines.

Après neuf jours passés à l'hôpital nord de Marseille, cette Corse de 33 ans a dû faire sa valise et laisser son bébé prématuré. Depuis plusieurs semaines, l'établissement ne peut plus louer la douzaine de studios aux parents des enfants prématurés.

"Un hôpital n'a pas le droit d'être en direct avec des patients sur une question d’hôtellerie, explique Magali Guerder, directrice de l’hôpital nord de Marseille. Mais la solution serait de trouver une association qui ferait le filtre". 

Je me suis sentie abandonnée. On ne m'a rien proposé" - Magali Martin, maman d'un bébé prématuré

Des allers-retours entre Marseille et Salon

En attendant, les parents des "prémas" doivent se débrouiller. "Moi, on m'a dit qu'il fallait que je quitte ma chambre, raconte Magali Martin. Je me suis sentie abandonnée. Rien n'était prévu. On ne m'a rien proposé".

Magali a finalement préféré rentrer tous les soirs à Salon de Provence ou vivent ses parents. Mais cette maman ne veut pas en rester là. Elle a alerté ses amis sur Facebook et son appel a eu un franc succès. "Je ne m'attendais pas à ça, dit-elle. Ça prouve que ça concerne beaucoup de monde, et pas seulement à Marseille."

Un accord bientôt trouvé avec une association

L'Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille reconnaît que l'offre hôtelière à proximité de l'hôpital Nord "est malheureusement peu développée". Un partenariat avec l'association "Hôtel du Nord" existe déjà pour proposer aux parents des chambres chez l'habitat.

Pour pouvoir à nouveau louer les studios prévus à l'origine pour les étudiants infirmières, un accord pourrait être trouvée avec une association très prochainement. "C'est une question de petites semaines" dit la directrice.