Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des préservatifs bientôt remboursés par la Sécu pour lutter contre le sida

mardi 27 novembre 2018 à 9:27 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Des préservatifs seront "complètement pris en charge par l'Assurance maladie" dès le 10 décembre prochain pour aider à lutter contre le sida, a annoncé ce mardi matin la ministre de la Santé Agnès Buzyn, sur France Inter. Ils devront être prescrits par un médecin.

Ce remboursement concernera une marque particulière, qui pourra être prescrite par les médecins.
Ce remboursement concernera une marque particulière, qui pourra être prescrite par les médecins. © Maxppp -

Des préservatifs remboursés sur prescription médicale, pour aider à lutter contre le sida : c'est la teneur de l'annonce faite ce mardi matin par Agnès Buzyn, ministre de la Santé, sur France Inter.

"La Haute autorité de santé a émis un avis favorable pour le remboursement d'une marque de préservatifs (…) On pourra aller voir son médecin et on pourra avoir des préservatifs remboursés sur prescription médicale", a-t-elle expliqué. Selon les informations de franceinfo, il s'agit de la marque Eden, du laboratoire français Majorelle.

"Aujourd'hui, nous découvrons chaque année environ 6.000 nouveaux cas (de séropositivité, ndlr), notamment chez les jeunes : autour de 800 à 1.000 nouveaux cas chez des gens de moins de 25 ans, qui utilisent souvent le préservatif pour leur premier contact sexuel mais pas dans les actes suivants", a ajouté Agnès Buzyn.