Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : ces salariés ardéchois refusent de reprendre le travail

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Des salariés de l'entreprise de téléconseil Conduent à Guilherand-Granges, en Ardèche, ont refusé de reprendre le travail mercredi matin. En pleine pandémie de coronavirus, ils estiment que les conditions de sécurité sanitaires ne sont pas assurées.

Le télétravail
Le télétravail © Radio France

Une trentaine de salariés de l'entreprise Conduent, à Guilherand-Granges, en Ardèche, n'ont pas repris le travail mercredi matin comme le leur avait demandé la direction dans un mail envoyé la veille au soir. 

Des conditions sanitaires suspectes

Ces salariés estiment que toutes les conditions pour éviter une transmission du coronavirus ne sont pas respectées. La direction a éloigné les téléconseillers les uns des autres mais ce sont les interactions au sein des parties communes qui posent problème selon ces salariés. Par ailleurs deux autres salles de réfectoire ont été ouvertes pour limiter la concentration des personnels. Mais Nicolas un des salariés qui a refusé de reprendre le travail mercredi matin explique que les va et vient dans des couloirs sont propices à la transmission du virus. 

"La direction veut gagner de l'argent alors que notre activité n'est pas vitale pour le pays." - Nicolas, un des salariés qui se disait gréviste mercredi matin

Les syndicats ne sont pas sur la même longueur d'onde. Ils estiment que les conditions sanitaires sont réunies pour reprendre le travail en sécurité. Ils demandent à la direction de promouvoir le travail à la maison. Aujourd'hui 60 téléconseillers travaillent depuis chez eux sur les 350 que compte l'entreprise. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu