Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des tablettes à commande optique pour apprendre à communiquer

mercredi 14 février 2018 à 19:02 Par Isabelle Rose et Bruno Blanzat, France Bleu Auxerre

Le centre médico-éducatif "Les Petits Princes" à Auxerre vient de recevoir dix tablettes numériques destinées aux enfants polyhandicapés du centre qui ne peuvent communiquer qu’avec leurs yeux.

Morgane teste la tablette à commande optique
Morgane teste la tablette à commande optique © Radio France - Bruno Blanzat

Auxerre, France

Grâce à un système infrarouge, ces tablettes sont commandées par les yeux des enfants handicapés. Ces derniers, une vingtaine, handicapés moteurs et mentaux, ne parlent pas. Ils peuvent ainsi être un peu plus autonomes, jouer et surtout communiquer avec le monde extérieur en cliquant avec leurs yeux sur l'écran. 

Jusque-là, faute d'échange, les parents, les professionnels décidaient la plupart du temps à la place des enfants. "Cette tablette est une vraie révolution" explique Carole Salvio, le médecin du centre. "Les enfants vont pouvoir dire, par exemple, qu’ils souhaitent mettre un pull bleu plutôt que rose. Il va falloir apprendre à négocier avec ces enfants polyhandicapés comme avec des enfants ou adolescents qui communiquent normalement. Cela va demander une adaptation des familles et des professionnels et cela ouvre le champ de tous les possibles pour mieux connaître les envies et les attentes de nos jeunes pensionnaires" poursuit le médecin. 

"On a déjà un garçon et une fille qui savent déjà assembler des lettres pour former des mots. Pour l’instant, même s’ils ont 14 et 15 ans, ils ont un niveau CP mais cela apporte de l’espoir. Ils vont pouvoir  écrire, pourquoi ne pas aller sur les réseaux sociaux, envoyer leur photo. On pourrait aussi imaginer être en capacité de composer un numéro de téléphone préenregistré pour discuter avec un parent ou déclencher l’ouverture d’un volet ou de la télévision".

Une des 10 tablettes du centre - Radio France
Une des 10 tablettes du centre © Radio France - Bruno Blanzat

Les premiers tests ont été concluants, les enfants ont vite compris comment fonctionnait la tablette. Une fois celle-ci paramétrée à la vue de l’enfant ce dernier peut l’utiliser pour faire des jeux, regarder des films. Less possibilités sont immenses 

Chaque tablette coûte 15 000 euros. Le coût total du projet s'élève à 165 000 euros. Les Pièces Jaunes participent pour 30 000 euros, le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté pour 85 000 euros. Le reste est réglé par le centre.