Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Des tests du VIH gratuits et sans ordonnance à Paris et dans les Alpes-Maritimes

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Azur

À partir de ce lundi, à Paris et dans les Alpes-Maritimes, il sera désormais possible de faire des tests de dépistage du sida, sans ordonnances et sans avancer les frais. Ce dispositif est mis en place dans le cadre d'une expérimentation qui devrait durer un an.

Les test VIH seront gratuits à partir de ce lundi à Paris et dans les Alpes-Maritimes.
Les test VIH seront gratuits à partir de ce lundi à Paris et dans les Alpes-Maritimes. © AFP - Jody AMIET

À partir de ce lundi 1er juillet, il est possible de se faire dépister du sida gratuitement et sans ordonnance dans tous les laboratoires parisiens et dans ceux des Alpes-Maritimes. Ces tests pourront être effectués sur simple demande et sans prise de rendez-vous.

Une expérimentation d'un an 

Ce dispositif est mis en place dans le cadre d'une expérimentation qui devrait durer au moins jusqu'au 30 juin 2020. L'objectif affiché est de "simplifier le réflexe du dépistage et d'atteindre la fin de l'épidémie d'ici 2030"  déclare la ville de Paris dans un communiqué.

Dans les deux départements qui mettent en place ce dispotif pour un an, les institutions espèrent une augmentation de "15% des tests", précise le communiqué.

6.400 personnes séropositives en France en 2017

Lors de l'année 2017, 6.400 personnes ont découvert qu'elles étaient séropositives. Paris et les Alpes-Maritimes font partie des départements les plus touchés avec respectivement 1.000 et 144 personnes atteintes. 

Dans plus de la moitié des cas, les personnes séropositives apprennent qu'elles le sont trois ans après le début de l'infection.

Si le test est négatif, les dépistés recevront des informations sur la protection contre le VIH, ils pourront d'ailleurs programmer un nouveau test. Si le test est positif, le malade sera emmené vers un service spécialisé en moins de 48 heures.