Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Descartes : trouver un médecin de garde devient mission impossible

lundi 29 janvier 2018 à 14:44 Par Aurore Richard, France Bleu Touraine

Pour pallier le manque de médecins en zones rurales, on installe parfois des maisons médicales. Cela ne fonctionne pas toujours. Dans la commune de Descartes par exemple, au sud du département, un ancien généraliste dénonce le manque de permanence de soins, alors qu'il y a une maison médicale.

La commune de Descartes compte quatre médecins généralistes pour un peu plus de 3.500 habitants
La commune de Descartes compte quatre médecins généralistes pour un peu plus de 3.500 habitants © Maxppp - Caroline Blumberg

Descartes, France

Les habitants de Descartes en ont ras-le-bol.  Trouver un médecin de garde relève du parcours du combattant, Michèle l'a bien compris. Il ne faut pas être malade trop tôt le matin sinon il n'y a pas de médecin de garde. " Je me suis vue aller chez le médecin avec plus de 40 de fièvre. Il gelait, j'avais du mal à prendre la voiture et j'étais seule. On m'a laissée dehors parce que ce n'était pas l'heure d'ouverture de la salle d'attente ", se souvient-elle. 

Certains habitants, comme Jean-Yves, ont pris une décision radicale : ils ne tentent même plus d'appeler un médecin de garde. " Si à 21 heures, il m'arrive quelque chose, j'appelle d'abord le 15. Ils sont à 45 kms de Descartes donc avec un accident cardiovasculaire, le temps que le médecin arrive, ça peut empirer ", s'inquiète-t-il. 

Obliger les médecins à faire des gardes ? 

Pour Serge Petit, un généraliste de Descartes à la retraite, appeler le 15 n'est pas la solution. " Le 15 va déplacer le SAMU ou va demander aux pompiers de venir, ceci n'est pas une économie financière pour la Sécurité sociale. Le fait d'aller engorger les services d'urgence par ce que l'on appelle de la bobologie, ce n'est pas très sérieux ", déplore l'ancien médecin. 

Pour lui, les médecins doivent être obligés de faire des gardes. " Il y a sans doute des incitations financières à donner ou des avantages sociaux. C'est de dire, il y a une maison médicale dans le coin, vous n'aurez pas besoin d'investir dans l'immobilier pour vous installer ", propose-t-il. 

C'est donc aussi un moyen de faire venir des médecins à Descartes. La commune en a besoin, elle fait partie des déserts médicaux du département selon l'Agence régionale de santé. 

Deux médecins effecteurs pour le département

En revanche, du côté du Conseil de l'Ordre des Médecins de Touraine, son président Philippe Paganelli rappelle qu'un système de garde existe bel et bien. " Il y a des médecins de 20 heures à minuit : il y a des régulateurs au sein du centre 15 et il y a deux médecins effecteurs sur le département ", précise-t-il. 

Ces deux médecins effecteurs doivent donc répondre aux attentes de 600.000 habitants. Pour Philippe Paganelli, cet effectif est calculé pour répondre aux besoins. " C'est une concertation entre l'Agence Régionale de Santé, les syndicats de médecins et le Conseil de l'Ordre qui a permis cet état des lieux. On est partis de 23 secteurs où il y avait 23 médecins de garde sur le département qui faisaient très peu de visites. Il faut être pragmatique ", explique-t-il.