Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Désert médical : les deux médecins de Vaiges quitteront la commune en août

-
Par , France Bleu Mayenne

Alors que l'Assemblée nationale étudie la proposition de loi pour lutter contre les déserts médicaux, à l'initiative du député mayennais Guillaume Garot, l'inquiétude grandit à Vaiges où les deux médecins généralistes vont quitter la commune au mois d'août.

Le centre médical de Vaiges perdra ses deux médecins généralistes en août 2019
Le centre médical de Vaiges perdra ses deux médecins généralistes en août 2019 © Radio France - Martin Cotta

Vaiges, France

Dans six mois, la commune de Vaiges ne comptera peut-être plus aucun médecin généraliste. Les deux professionnelles qui occupent actuellement la maison médicale dans le bourg vont déménager à Laval. Une annonce qui provoque la colère et l'inquiétude des habitants du village. 

Deux départs ... 

Pour le pharmacien du village c'est un coup dur. "Je ne peux pas réagir bien, cela met en cause la pérennité de mon entreprise, je vais être sans doute obligé de licencier du personnel. On a aucune vue à court et moyen terme" se désole-t-il, lui qui est installé à 150 mètres de la maison médicale. Cette colère froide est partagée par les habitants de la commune. "On ne va pas faire 30 kilomètres pour aller chez le médecin. Pour les personnes âgées ce sera très compliqué. La commune a beaucoup investi pour qu'elles [les deux médecins, ndlr] se sentent bien. C'est dommage mais c'est leur choix" explique Émilie une mère de famille. 

"Je ne peux pas réagir bien, cela met en cause la pérennité de mon entreprise, je vais être sans doute obligé de licencier du personnel. On a aucune vue à court et moyen terme" se désole le pharmacien de Vaiges

... malgré des conditions optimales

Des investissements, il y en a eu effectivement. Créée en 2006, la maison médicale de Vaiges accueillait au début trois médecins généralistes. Un premier est parti quelques mois plus tard (déjà à Laval). En treize ans, des travaux d'aménagement ont été réalisés pour répondre aux besoins des professionnels de santé. 650.000€ (TTC) ont été investis, dont 60% par des subventions publiques. D'où les regrets du maire Régis Lefeuvre. "Comment voulez-vous que je le prenne ? Pas très bien évidemment. Je le regrette. Ici les conditions sont optimum (...) Les gens sont dans un désarroi assez profond" d'après l'élu. 

À l'intérieur de la maison médicale : trois cabinets de médecins, une salle de réunion et même un appartement. "On a suivi toutes les directives que nous demandaient ces deux médecins" termine le maire. Il reste six mois pour trouver des successeurs. Le maire, ancien pharmacien, fait jouer ses contacts. Plusieurs pistes sont à l'étude. Des contacts ont été noués avec des jeunes médecins, avec d'autres professionnels des environs. L'élu envisage aussi la piste des médecins étrangers. "Pourquoi pas ? On discute avec les docteurs Levitchi installés à Sainte-Suzanne" cite Régis Lefeuvre. 

Quelques patients d'autres communes aux alentours de Vaiges risquent de ne plus avoir de médecins traitants : Soulgé-sur-Ouette, Saint-Georges-le-Fléchard, Saint-Jean-sur-Erve, Saint-Léger. Ni les deux médecins, ni l'Ordre des Médecins 53 n'ont répondu aux sollicitations de France Bleu Mayenne. 

Régis Lefeuvre le maire de Vaiges - Radio France
Régis Lefeuvre le maire de Vaiges © Radio France - Martin Cotta