Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Déserts médicaux: 32 "zones d'intervention prioritaire" en Bretagne

mardi 12 juin 2018 à 19:35 Par Brigitte Hug, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

L'Agence régionale de santé vient de dévoiler les territoires éligibles en Bretagne aux aides à l'installation des médecins. Son objectif: lutter contre les déserts médicaux.

Beaucoup de médecins arrivent à l' âge de la retraite
Beaucoup de médecins arrivent à l' âge de la retraite © Maxppp - Florian Salesse

Bretagne, France

L’Agence régionale de santé (ARS) vient de dévoiler les 32  "zones d’intervention prioritaire" en Bretagne où les médecins pourront bénéficier de la totalité des aides à l’installation, celles de l'Assurance maladie, de l'ARS, des collectivités territoriales et des préfectures. Elles représentent 10 % de la population bretonne et se situent surtout en Centre-Bretagne et dans les Côtes d'Armor. S'y ajoutent 70 "zones d'action complémentaire" qui pourront bénéficier d'une partie de ces aides. 

Dans ces territoires, les médecins qui s’installeront pourront obtenir, par exemple, une aide de 2 X 25 000 euros, à condition qu’ils restent cinq ans en activité. Ils pourront aussi bénéficier d'une garantie de revenus pendant deux ans, plafonnée à 6900 euros brut. Le reste de la région est classé en "zones de vigilance" qui continueront, elles, à profiter d'un soutien pour la création de maisons de santé.

24 "zones d'intervention prioritaire" en Bretagne - Aucun(e)
24 "zones d'intervention prioritaire" en Bretagne - Agence Régionale de Santé

Ce zonage a été établi à partir de critères nationaux et régionaux. "On a évalué dans chaque territoire le nombre de médecins et d'actes qu'ils faisaient. On a anticipé leur date de départ. On a ajouté, comme critère régional, l'état de santé et de précarité de la population. Tout cela nous a permis de classer les territoires de la façon la plus rigoureuse possible.", explique Olivier de Cadeville, le directeur général de l'ARS Bretagne.