Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Trois soignants de l'hôpital Tenon à Paris testés positifs, sans gravité

-
Par , France Bleu Paris

Trois membres du personnel soignant de l'hôpital Tenon à Paris, où est hospitalisé l'un des cas graves de nouveau coronavirus dans l'Oise, ont été testés positifs et admis à la Pitié-Salpêtrière.

Le service des urgences de l’hôpital Tenon à Paris / Maxppp
Le service des urgences de l’hôpital Tenon à Paris / Maxppp

Trois membres du personnel soignant de l'hôpital Tenon à Paris, où est hospitalisé l'un des cas graves de nouveau coronavirus dans l'Oise, ont été testés positifs et admis à la Pitié-Salpêtrière, mais leur état de santé n'inspire pas d'inquiétude, a annoncé l'AP-HP. Une cinquantaine de leurs collègues ont été placés en confinement chez eux.  

Ces soignants testés positifs "ont été hospitalisés dans le service de maladies infectieuses de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (à Paris, NLDR), établissement de santé de référence. Quatre prélèvements sont en attente de résultats", indique samedi dans un communiqué l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris.  Leur état "ne présente pas de critère de gravité", ajoute-t-elle.

Un patient de l'Oise atteint du Covid-19 est hospitalisé depuis le 21 février au service de réanimation de Tenon, dans un état grave. Il a été testé positif le 27 février.

"Les autres professionnels ayant été en contact" avec ce patient et qui présentent "des symptômes de la maladie (toux, fièvre, rhume) ont été immédiatement placés en éviction professionnelle et prélevés", précise l'AP-HP. Les soignants de Tenon "ne présentant aucun symptôme mais pour lesquels le risque d'exposition a été jugé élevé ont été placés en éviction professionnelle pour éviter tout risque de propagation".

"L'impact sur le fonctionnement des services au sein desquels exercent les professionnels concernés est en cours d'évaluation, en lien avec les autorités sanitaires", précise l'AP-HP, qui doit donner des précisions lors d'une conférence de presse en fin de matinée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu