Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

INFOGRAPHIE - Deuxième vague de Covid en Moselle : le pic est passé, mais la situation reste critique

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Lorraine Nord

On dénombre 1.076 décès, dont cinquante la semaine dernière. Mais le taux d'incidence est passé sous la barre des 200 cas pour 100.000 habitants en Moselle.

Des tests antigéniques sont réalisés dans un cabinet d'infirmier libéral (illustration)
Des tests antigéniques sont réalisés dans un cabinet d'infirmier libéral (illustration) © Maxppp - Michael DESPREZ

On a passé le pic de la deuxième vague en France, c’est ce qu’a encore répété Emmanuel Macron lors de son allocution mardi soir. Mais qu’en est-il en Moselle ? Le département avait été très vivement touché lors de la première vague, et si la deuxième vague n’est pas aussi catastrophique, la situation est loin d’être réglée. 

Il faut prêter attention à plusieurs indicateurs. Le plus impressionnant, c’est le nombre de morts, 1076 en Moselle, dont 13 rien qu’hier et 15 avant-hier. Mais c’est le dernier indicateur à baisser. On est sur une sorte de plateau : 50 décès la semaine dernière, 48 celle d’avant.

"Plateau" pour les réanimations, hospitalisations en baisse

Un plateau aussi pour les patients hospitalisés en réanimation, puisque ces malades-là restent relativement longtemps à l’hôpital : cela fait deux semaines que leur nombre oscille entre 64 et 71, sur une centaine de lits disponibles dans le département. En revanche, cela fait trois jours que le nombre de patients hospitalisés tous services confondus est en baisse.

Ce qui permet de dire qu’on est sur la bonne voie, ce sont les chiffres des nouvelles contaminations, même si ils ne baissent pas aussi vite que dans d’autres endroits en France, comme à Paris par exemple. Le taux d’incidence est passé sous la barre des 200 cas pour 100.000 habitants en Moselle, et il est sur le point de passer ce cap dans la métropole messine. 

Le taux de positivité des tests, lui, est de 14,2, en baisse constante depuis début novembre. Il est légèrement supérieur au niveau national (13,01%). Cela peut s'expliquer notamment par le fait que la Moselle n'a pas connu de couvre-feu avant le confinement, contrairement à de nombreux départements.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess