Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Devenir actrice de la lutte contre ce foutu coronavirus" : une Mayennaise volontaire pour tester les vaccins

-
Par , , France Bleu Mayenne

Avant une mise sur le marché, les vaccins anti-Covid-19 doivent être testés sur l'être humain, d'indispensables essais cliniques. Marie-Jeanne, une retraitée mayennaise, est volontaire pour les tester.

COVID-19 : Centrifugeuse de tubes d'essais en laboratoire scientifique
COVID-19 : Centrifugeuse de tubes d'essais en laboratoire scientifique © Maxppp - Alain Delpey

Pour tester les futurs vaccins anti-Covid, il faut des volontaires afin d'effectuer les indispensables essais cliniques. L'Inserm a mis en place une plateforme, Covireivac, sur laquelle il est possible de s'inscrire : "notre objectif est de mobiliser jusqu'à 25.000 volontaires en France pour tester les vaccins Covid-19 les plus prometteurs. Devenez volontaire et aidez-nous". 

C'est un devoir, j'ai l'impression de servir à quelque chose"

La démarche est simple : un questionnaire de santé en ligne. Ensuite, on est contacté ou pas, pour recevoir le vaccin ou un placebo. Chaque volontaire est suivi médicalement pendant deux ans, soit à Nantes ou à Rennes pour les volontaires mayennais

Marie-Jeanne, retraitée de 67 ans, habite à Laval. Quand elle a eu connaissance de cet appel de l'Inserm, elle s'est tout de suite inscrite confie-t-elle à France Bleu Mayenne : "quand j'ai découvert cet appel, ça m'a fait tilt. Pourquoi ne pas participer à l'effort de recherche médicale et devenir acteur de la lutte contre cette foutue pandémie ? Afin de me protéger, de protéger les autres, en particulier les personnes les plus fragiles. Pour moi, c'est un devoir. J'ai l'impression de servir à quelque chose. Je sais qu'ils recherchent des personnes avec des facteurs à risque, qui ont des problèmes rénaux, de l'hypertension, en surpoids, diabétiques, pour démontrer l'efficacité du vaccin. J'attends une réponse, il n'est pas dit que je sois retenue. Ce n'est pas une question de courage. On ne peut avancer dans la recherche sans volontaires". 

Marie-Jeanne, retraitée mayennaise, volontaire pour tester les vaccins anti-Covid

Si un volontaire est retenu, il peut à tout moment décider de ne pas donner suite à l'appel de l'Inserm ou même d'arrêter la phase de tests. 

Pour tout renseignements, un numéro vert est à votre disposition : 0 805 297 659.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess