Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Die : le scanner en septembre, le nouvel hôpital en 2022

vendredi 9 mars 2018 à 17:32 Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme Ardèche

La première réunion du comité de suivi s'est tenue à la préfecture de la Drôme, ce jeudi, à huis clos. L'Agence régionale de santé a précisé le calendrier et les sommes promises après la fermeture de la maternité de Die en décembre dernier.

Les urgences de l'hôpital de Die dans la Drôme.
Les urgences de l'hôpital de Die dans la Drôme. © Radio France - Mélanie Tournadre

L'Agence régionale de santé (ARS) confirme que les urgences de l'hôpital de Die, dans la Drôme, sont renforcées. La première réunion du comité de suivi s'est tenue ce jeudi, à huis clos. L'Etat avait promis de renforcer le service des urgences de l'hôpital de Die après la fermeture de la maternité et de la chirurgie en décembre dernier.

Des sommes et des dates 

Le collectif de défense de l’hôpital de Die appelle à une nouvelle manifestation le samedi 24 mars. Il craint une fermeture des urgences. Il accuse l'Etat de ne pas tenir ses promesses et d'être dans le flou. L'ARS répond donc point par point et donne des dates dans un communiqué que nous avons reçu à posteriori.  

Les renforts promis vont bien arrivés aux urgences d'après l'ARS. Elle assure que le service des urgences n'est pas menacé de fermeture. "L'autorisation actuelle 24 heures sur 24 du service des urgences n'est pas remise en cause". "Elle est d'ailleurs inscrite dans le nouveau schéma régional de santé Auvergne-Rhône-Alpes et sera donc renouvelée le moment venu".

Hélicoptère en mai, scanner en septembre

Le scannerpromis sera installé à l'hôpital de Die en septembre prochain. Il coûtera à l'ARS 850.000 euros. L'autorisation d'installation a été délivrée par l'ARS le 24 novembre dernier.

Le nouvel hélicoptère, plus grand, doit venir remplacer l'ancien le 1er mai, à l'hôpital de Valence. Cet appareil AGUSTA 109 S sera disponible 24 heures sur 24. "L'équipe médico-soignante sera ainsi renforcée". Ce remplacement d’hélicoptère coûtera près d'un million d'euros à l'ARS.

Un nouvel hôpital en 2022

L'Agence régionale de santé confirme également la reconstruction de l'hôpital de Die. "Le bugdet de 12 millions d'euros pour la reconstruction de l'établissement sera entièrement prix en charge par l'ARS". La date annoncée pour la mise en service : 2022.