Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Difficile de faire transpirer son enfant avec les contraintes sanitaires

La semaine olympique et paralympique commence ce lundi. Elle vise à promouvoir le sport dans les établissements scolaires. A Rouen, beaucoup de parents admettent qu'il est difficile de faire transpirer son enfant avec les contraintes sanitaires.

Avec les contraintes sanitaires, les parents admettent qu'il est difficile de faire transpirer leurs enfants. Seules les activités sportives extérieures sont autorisées. (photo d'illustration)
Avec les contraintes sanitaires, les parents admettent qu'il est difficile de faire transpirer leurs enfants. Seules les activités sportives extérieures sont autorisées. (photo d'illustration) © Maxppp - Georges Robert

Le couvre-feu à 18h, le sport interdit en salle même pour les mineurs et la menace d'un nouveau confinement, le troisième, à Rouen, les parents admettent qu'il est très difficile de faire transpirer leurs enfants. Et pourtant cette semaine est consacrée au sport. C'est la semaine olympique et paralympique. Elle vise à promouvoir le sport dans les établissements scolaires.

Une heure de sport par jour

"Mes enfants ne font plus du tout de sport", commence José, qui habite à Rouen. "Ils faisaient du sport de combat en salle et comme ça c'est interdit aussi, ils ne font plus rien. Alors pour compenser on essaie de _faire des sorties, au parc ou en forêt mais ça ne suffit pas_. On sent qu'ils sont en manque", poursuit le père de famille.

A la maison, les parents pâtissent de ce manque d'activité physique. "Ma fille Rachel fait de la danse et ça lui manque énormément. Et en plus on voit bien qu'elle déborde d'énergie donc à la maison elle est très énervée le soir. L'exercice physique lui manque", constate Sandrine.

Le reportage de la rédaction.

"On les met devant Just Dance, ce sont des chorégraphies à la télévision. Et comme ça ils peuvent bouger un peu mais voilà c'est encore des écrans", ajoute Anna. De son côté Grégory lui confie que ses filles font du sport via l'application Zoom, "les associations ont mis ça en place pour faire du renforcement musculaire par exemple".

Guillaume, lui a été entraîneur de sport pendant de nombreuses années. Alors pour ses deux petites filles, à la maison c'est "renforcement musculaire, gainage mais on le fait sur le plan ludique, c'est plus rigolo, c'est plus sympa", conclut-t-il. Les médecins recommandent une heure de sport par jour pour que les enfants puissent rester en bonne santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess