Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : cinquième jour de grève au service des urgences du CHU et les temps d'attente s'allongent

-
Par , France Bleu Bourgogne

Cinquième jour de grève au service des urgences du CHU de Dijon, ce mardi. Depuis vendredi, infirmiers et aides soignants se sont mis en grève. France Bleu Bourgogne a rencontré des patients qui n'en peuvent plus d'attendre.

Près de 80% de grévistes depuis le vote du vendredi 31 janvier, selon la CGT santé
Près de 80% de grévistes depuis le vote du vendredi 31 janvier, selon la CGT santé © Radio France - Lou Bourdy

Près de 80% de grévistes depuis le vote de la grève reconductible vendredi 31 janvier, selon la CGT santé. Aux urgences du CHU de Dijon, le personnel de santé entame son cinquième jour de grève ce mardi. Dijon s'ajoute ainsi à la longue liste des services d'urgences en grève en France depuis plusieurs mois. 

5h40 d'attente en moyenne

5h40 d'attente en moyenne aux urgences du CHU de Dijon, contre 2h40 dans d'autres villes, selon la direction et la CGT. Devant le service, assis sur un banc, Florian attend, il accompagne sa petite copine : "Ma compagne a une petite santé, on vient souvent aux urgences de Dijon. On attend parfois 5 heures, c'est l'enfer. On a déjà passé des soirées et des nuits entières ici."

Juste à côté, un jeune couple de Dijonnais attend aussi : "J'ai mal au niveau de appendicite, mais je ne sais pas si c'est grave ou pas, témoigne Quentin. J'attends depuis plus de deux heures maintenant."

Pour la CGT, cette attente s'explique par un manque de personnel. "Une journée comme aujourd'hui, tous les services sont remplis, explique François Thibaut de la CGT santé. Ce CHU a de bons moyens matériels mais les soignant manquent de bras, ils courent partout, et ne peuvent pas venir en aide aux patients comme il le voudraient."

Du côté de la direction des urgences, Romain Fischer explique aussi cette durée d'attente par un trop grand nombre de passages injustifiés :"Un tiers des passages pourraient être traités en médecine libérale. Aujourd'hui, on travaille à réorienter ces patients atteints qui viennent pour des liaisons non sévères pour éviter les attentes sur des brancards." Pour la CGT, les passages injustifiés ne représentent que 6% du flux. 

Une hausse de 16% du nombre de visites

Les urgentistes de Dijon font face à une hausse du nombre de patients : plus 16% en cinq ans, depuis 2014. Ça représente près de 50 000 visites par an, selon la CGT.  "On rentre chez nous le soir avec un sentiment de ne pas avoir fait les choses comme on aurait aimé les faire, témoigne un infirmier des Urgences de Dijon anonymement. On a la tête qui explose en fin de journée. Parfois on doit choisir entre deux patients, car on est que deux à l'accueil et que les files d'attente augmentent."

La direction de l’hôpital se veut rassurante : tous les cas graves sont pris en charge rapidement par les urgentistes. Les grévistes comptent poursuivre le mouvement de grève pour obtenir plus de moyens humains.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess