Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dijon accueille le troisième colloque des objets connectés et applications de santé

mardi 21 novembre 2017 à 14:43 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Dijon accueillait ce mardi 21 novembre le troisième colloque des objets connectés et applications de santé. Un nom qui fait presque peur et pourtant ils permettent d'améliorer sensiblement la prévention dans de multiples domaines. Mais attention aux dérives !

Le boom des objets connectés et applications santé
Le boom des objets connectés et applications santé © Maxppp - Cottereau Fabien

Dijon, France

Définition

Un objet connecté, c'est un objet électronique capable de communiquer avec un autre objet (souvent un smartphone, une tablette ou un ordinateur). Et cette communication permet à l'objet d'envoyer ou de recevoir des informations via une connexion Internet. Et les applications, ce sont ces programmes qu'on télécharge sur les smartphones ou les tablettes.

Quel est l'enjeu de ces nouvelles techniques ?

L'enjeu de cette nouvelle technologie est énorme , parce qu'au delà de l'aspect gadget, ces objets connectés peuvent aussi s'appliquer à de vraies problématiques de santé et leur suivi par des professionnels. Certains médecins peuvent ainsi préconiser l'emploi d'une application en complément des consultations, et peuvent eux-mêmes en utiliser au quotidien. Dans le concret, ces objets connectés peuvent fournir un nombre incroyable de renseignements. On les utilise, par exemple, pour connaitre son niveau d'activité physique comme le nombre de pas et de kilomètres parcourus, la vitesse et ou les calories brûlées.

Mais il y aussi des bracelets qui mesurent votre niveau d'exposition au soleil, et qui après réglage selon votre type de peau, préviennent du risque de coup de soleil ou voud conseillent sur l'indice de crème solaire à appliquer. D'autres enregistrent les battements de votre cœur, ou la qualité de votre sommeil. Et il y un objet qui rencontre un vrai plébiscite, c'est la balance connectée et que possèdent déjà 6% des Français. Elle permet de suivre son poids et son indice de masse corporelle et fixe ainsi des objectifs.

les applications santé - Maxppp
les applications santé © Maxppp - SIMON DAVAL

Des objets de plus en plus variés

Voici venue la brosse à dents connectée. C'est une invention française qui renseigne notamment sur la durée de chaque brossage et sur les zones les moins bien nettoyées. Mais la technique se décline aussi pour les vêtements. Des capteurs incorporés par exemple dans des body pour bébés peuvent renseigner sur sa température, sa respiration ou indiqué s'il s'est tourné dans son lit ou s'il pleure.

On a même inventé la fourchette minceur qui aide à diminuer la vitesse à laquelle on mange et ainsi limiter les apports caloriques. C'est utile par exemple pour les personnes souffrant d'obésité, ou encore un pilulier intelligent qui vous rappelle à l'ordre si vous oubliez de prendre un médicament, un tensiomètre connecté pour les hypertendus et même des lentilles de contact pour diabétiques qui permettent de mesurer le taux de glucose dans les larmes. Il y a même désormais une montre connectée pour identifier la crise cardiaque avant qu'elle ne se manifeste ! Le principe c'est qu'elle "écoute" le son émis par le sang pour repérer les premiers signes d'un infarctus du myocarde.

Le champs d'action est donc illimité. Il reste tout de même deux questions majeures qui font l'objet de réflexions poussées. Celle de la fiabilité de ces appareils. L'autre, c'est bien sûr le secret des données recueillies. Le secret médical peut en effet être détourné, par exemple, par des compagnies d'assurances.

Des brosses à dents connectées - Maxppp
Des brosses à dents connectées © Maxppp - Thomas Padilla