Santé – Sciences

Dijon : deux étudiants sont morts après avoir contracté une méningite

Par Justine Dincher, France Bleu Bourgogne et France Bleu samedi 24 décembre 2016 à 1:22

(photo d'illustration)
(photo d'illustration) © Maxppp - Alex Baillaud

Depuis le mois d'octobre, trois jeunes, étudiant sur le campus de Dijon, ont contracté une méningite. Deux d'entre eux sont décédés, d'après un communiqué de l'Agence Régionale de Santé.

Fin octobre déjà, une jeune femme âgée de 20 ans, étudiante en troisième année de licence à la faculté de Dijon, est décédée au CHU Dijon Bourgogne. Elle avait contracté une méningite, une infection rare et grave.

L'Agence Régionale de Santé (ARS) annonce dans un communiqué, vendredi 23 décembre, que deux autres cas ont été détectés à l'Université de Bourgogne. L'un de ces deux patients est décédé, l'état de santé du deuxième "évolue favorablement". Les trois personnes sont de "jeunes adultes de la même classe d'âge", issu du milieu étudiant.

Appel à la vigilance des médecins

Vu le rapprochement des événements, "les professionnels de santé ont été informés de cette situation, en vue d'une vigilance particulière vis-à-vis des patients présentant des signes évocateurs de la maladie", indique l'ARS. L'Agence Régionale de Santé affirme avoir identifié toutes les personnes ayant eu des contacts proches et répétés avec les victimes, pour leur recommander une prophylaxie antibiotique et une vaccination.

Une infection rare et grave

Moins de 700 personnes contractent chaque année ce genre d'infection à méningocoque, dont la forme la plus répandue est la méningite. Le méningocoque est un germe qui se transmet de personne à personne par les gouttelettes de salive. Elle se traduit par une fièvre, des maux de tête, une raideur de la nuque, accompagnés de vomissements et d'une gêne à la lumière. En cas de doute, l'ARS indique qu'il faut consulter, sans délai, son médecin traitant.