Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Olivier Véran lance le Ségur de la santé dans les territoires à Dijon

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

Olivier Véran était à Dijon ce vendredi après-midi. Le ministre de la santé est venu lancer le Ségur de la santé dans les territoires. Simplifier, valoriser et renouer le dialogue avec tous les acteurs de la santé y compris les patients, c'est l'objectif de cette grande concertation nationale.

Olivier Véran a répondu aux questions des journalistes au CHU de Dijon
Olivier Véran a répondu aux questions des journalistes au CHU de Dijon © Radio France - Stéphane Parry

Olivier Véran a rencontré les équipes hospitalières du CHU de Dijon avant d'écouter pendant un peu plus d'une heure les propositions des professionnels de la santé en Côte-d'Or. Chacun y est allé de ses doléances. On a parlé complémentarité entre la médecine de ville et l'hôpital public évoqué par un médecin généraliste, meilleure prévention avec un représentant de l'ordre des pharmaciens jusqu'à la reconnaissance du statut des ambulanciers de la fonction publique, lesquels s'estiment être les oubliés de ce Ségur de la santé. 

Le ministre de la santé promet que les personnes âgées seront davantage protégées en cas de nouvelle pandémie. Il a annonce aussi que les tarifs horaires des aides à domicile seront revalorisées. 

"Personne ne sera oublié", promet Olivier Véran

Olivier Véran veut discuter avec tous les professionnels de santé

Il a aussi été question des formations qu'il faut transformer et valoriser reconnaît le ministre de la santé qui en profite pour confirmer qu'une partie de la dette des hôpitaux publics, à savoir 10 milliards d'euros sera épongée par l'État. Pour le CHU de Dijon, cela concerne tout de même 125 millions d'euros. Olivier Véran s'est engagé à rendre les conclusions du Ségur de la santé à la mi-juillet.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Retrouvez l'interview d'Olivier Véran ce samedi en écoutant la matinale de France Bleu Bourgogne entre 7 heures et 9 heures. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess