Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Coronavirus en Bretagne : le point sur la situation ce lundi soir

- Mis à jour le
Par

Un premier cas de coronavirus a été détecté en Bretagne à Brest, le 26 février. Ce lundi 2 mars, l'Agence régional de santé fait état de 19 cas.Douze d'entre eux ont été recensés dans le Morbihan.

La situation en Bretagne La situation en Bretagne
La situation en Bretagne © Radio France - PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Ce lundi 2 mars, on compte 19 cas de coronavirus en Bretagne. Deux cas ont été détectés la semaine dernière dans le Finistère, deux nouveaux cas à Rennes soit quatre au total et douze dans le Morbihan. 

Publicité
Logo France Bleu

22h : que peut-on faire ou ne pas faire dans le Morbihan ?

21h15 : un cas confirmé à Brest ce lundi soir

L'Agence régional de santé vient de communiquer un nouveau point de situation. Il fait état de 19 cas confirmés en Bretagne, comme ce matin. Quatre à Rennes, dont un couple revenu de l'Oise et un autre de retour d'un voyage à Venise. Un cas a été confirmé à Brest ce lundi, en plus deux retraités hospitalisés depuis le milieu de semaine dernière. A ces cas s'ajoutent, 12 cas dans le Morbihan : six à Crac'h, deux à Auray, trois à Carnac et un à Saint-Philibert.

19h00 : le Diocèse annonce toute une série de mesures

Autre conséquence du Coronavirus dans le Morbihan, le Diocèse prend plusieurs mesures : interdiction des messes et célébrations publiques. Pendant les 14 jours concernés par l'arrêté préfectoral, il ne sera pas non plus possible d'assister aux offices des communautés religieuses. De plus, les obsèques et les mariages sont réservés aux plus proches.

16h00 : la nuit de la Bretagne annulée

La nuit de la Bretagne qui devait se tenir ce samedi 7 mars à Paris La Défense Arena est annulée en raison du coronavirus. 150 artistes étaient attendus pour 4 heures de spectacle devant environ 40.000 spectateurs.

15h00 : mise en place des cours à distance dans le Morbihan 

A partir de mardi, les 5700 élèves privés de classe dans le département breton vont avoir accès à la plateforme "Ma classe à la maison". Ce dispositif du CNED permet aux élèves, de la grande section à la terminale, de pouvoir suivre des cours à distance, avec des quiz, des exercices etc. 

Les professeurs pourront également se connecter à distance avec les élèves pour effectuer des visio-conférence. Les parents vont recevoir, dans les heures à venir, une adresse mail, permettant d’accéder au site. 

12h00 : des mesures spéciales pour les élèves du Morbihan

Le Recteur d'Académie de Rennes est présent à Vannes pour faire le point. Les élèves de Crac'h, Auray, et Carnac ne doivent pas aller en cours pendant 14 jours, jusqu'au 14 mars. Cela concerne 10 écoles du premier degré, 7 établissements du secondaire (collèges et lycées).

11h45 : des patients à l'hôpital de Vannes

Le directeur de l'hôpital de Vannes indique que des malades du coronavirus sont à l'hôpital de Vannes. Ce dernier travaille avec les CHU de Brest et Rennes. C'est dans ces deux établissements que sont réalisés les tests.

11h38 : le département du Morbihan est mis sous cloche

Les cinémas dans les Morbihan sont fermés,  les réunions publiques liées aux municipales sont annulées, même chose pour les rencontres sportives dans le département et ce pendant 14 jours soit jusqu'au 14 mars.
Pour l'instant, aucune décision n'est prise pour le 1er tour des municipales.

Les supermarchés restent ouverts, "ce sont des lieux de passage" selon le préfet.

11h30 : deux nouveaux cas confirmés à Rennes

Deux personnes supplémentaires, soit quatre au total, sont positives au coronavirus à Rennes. Ces deux nouveaux malades reviennent d'Italie.

11h15 : 13 cas confirmés dans le Morbihan par l'ARS

L'Agence Régionale de Santé de Bretagne débute sa conférence de presse pour faire le point sur la situation. Patrice Faure préfet du Morbihan, détaille les cas confirmés dans le Morbihan (3 cas à Auray, 6 à Crac'h, 3 à Carnac, un à Saint-Philibert).

10h00 : pas d'annulation pour le Liberté  

Samedi, le gouvernement à limité les rassemblements de plus de 5.000 personnes en milieu confiné. Une décision qui n'aura pas de conséquence pour la salle du Liberté est en centre-ville de Rennes d'après la direction qui indique que "les spectacles de la semaine sont maintenus". 

En revanche, le Championnat national 2020 de Bagadoù, prévu le 8 mars à Vannes est annulé. 

Le championnat national de Bagadoù - Facebook

9h00 : le point sur la situation dans le Morbihan 

La préfecture et l'agence régionale de la santé confirment deux cas à Auray, quatre à Crach, deux à Carnac. On ne sait pas où se trouve le neuvième pour le moment. Des prélèvements ont été faits sur d'autres personnes, et les analyses sont en cours. Une situation assez semblable à celle de l'Oise où une trentaine de cas ont été identifiés la semaine dernière. 

Et comme dans l'Oise la préfecture a décidé de fermer tous les établissements scolaires, les crèches et les garderies des communes d'Auray, de Crach et Carnac . Jusqu'au 14 mars, les habitants de ces communes sont invités à limiter leurs déplacements. Et puis, tous les rassemblements collectifs sont interdits dans le Morbihan. La Préfecture doit communiquer à 11h00. 

Depuis ce lundi, les écoles d'Auray, de Crach ou encore Carnac sont fermés © Radio France - Géraldine Marcon

Dimanche 1er mars : huit pompiers en quarantaine 

Huit collègues du sapeur-pompier ont été priés de se mettre en quarantaine à leur domicile pendant deux semaines. Le sapeur-pompier malade n'a pas effectué d'opérations à la caserne Saint-Georges depuis son retour. Fermée samedi, la caserne a rouvert ce dimanche matin vers onze heures.

Samedi 29 février : trois cas en Bretagne 

Ce samedi, deux cas de coronavirus ont été détectés à Rennes. Il s'agit d'un pompier de la caserne Saint-Georges à Rennes et de sa compagne sage-femme à la clinique de la Sagesse. 

Dans le même temps, jeudi soir, l'agence régionale de santé annonçait l’hospitalisation à Brest d'un homme revenant d'un séjour en Egypte. Ce samedi, sa femme a également été hospitalisé, infectée par le virus.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu