Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

DIRECT - Coronavirus : la situation ce mercredi dans les Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

98 personnes sont hospitalisées à Perpignan, dont 30 dans un état grave, mais l’hôpital est loin d'être saturé. L'aéroport ferme ses portes, la Région annonce la gratuité des transports.

hopital de Perpignan
hopital de Perpignan © Radio France - Mathieu Ferri

Suivez avec nous en direct l'évolution de la pandémie de coronavirus dans les Pyrénées-Orientales.

20h11 - l'inquiétude grandit dans les Ehpad des Pyrénées-Orientales

Si, à ce jour, aucun cas de coronavirus n'a été diagnostiqué dans les Ehpad des Pyrénées-Orientales, les soignants eux redoutent "une hécatombe". "Ça peut être très grave" explique un salarié d'un Ehpad près de Perpignan. Si depuis lundi et les livraisons de l'ARS, certains établissements disposent d'assez de gants ou de masques (St Laurent de la Salanque, Céret, Banyuls sur mer, St Laurent de Cerdans), d'autres en revanche manquent toujours de matériel (Salses et Arles sur Tech, selon les témoignages que nous avons recueillis). Selon nos informations, à Arles sur Tech, six salariées sont en arrêt maladie, deux autres ont menacé d'exercer leur droit de retrait face à l'absence de gants. 

20h08 - 16 marchés autorisés dans le département

La préfecture des Pyrénées-Orientales valide la tenue de seize marchés alimentaires dans le département.  

  • Olette-Evol
  • Palau Del Vidre
  • Le Perthus
  • Lamanère
  • Villelongue de la Salanque
  • Amélie-les-Bains
  • Osséja
  • Campoussy
  • Prats-de-Mollo
  • Cerbère
  • Banyuls-dels-Aspres
  • Collioure
  • Arles-sur-Tech
  • Latour-de-France
  • Saint-Paul-de-Fenouillet
  • Prades

La préfecture n'ayant reçu la demande de dérogation de la ville de Perpignan que ce mercredi après-midi, le dossier sera examiné ce jeudi. Le maire de Perpignan réclame le maintien du marché de la place de la République ainsi que la possibilité d'ouvrir les Halles Vauban (Pas de demande en revanche pour le marché de la place Cassanyes).

19h31 - Pas de couvre-feu généralisé dans le département

Le préfet des Pyrénées-Orientales estime qu'il n'est pas nécessaire d'étendre à d'autres communes le couvre-feu mis en place depuis samedi soir à Perpignan, de 20h à 6h. Selon Philippe Chopin, "ce couvre-feu est de plus en plus respecté à Perpignan. Mais il y a encore des jeunes personnes qui continuent de se rassembler. Et nous allons tenter d'y mettre fin par un durcissement des sanctions et une présence policière accrue".

18h46 - L'hôpital franco-catalan de Puigcerdà se prépare au pire

Avec la forte progression du coronavirus, l'hôpital franco-catalan de Puigcerda se prépare à affronter une situation inédite. Toute l'organisation du site a été revue. Avec la fermeture de la RN116, les patients français les plus atteints seront redirigés non plus sur Perpignan, mais sur Foix.

18h32 - L’hôpital de Perpignan n'est pas saturé

Selon le Docteur Hugues Aumaitre, le chef du service des maladies infectieuses, le centre hospitalier de Perpignan a toujours "un coup d'avance" sur la propagation de l'épidémie : "Nous nous attendons à un nombre de cas importants en début de semaine prochaine.  L’hôpital peut toujours faire face. D'ici demain soir, nous aurons à disposition une centaine de lits supplémentaires".  Ce soir, 98 malades sont pris en charge par l'établissement, dont 30 en réanimation. "Nous disposons désormais d'une centaine de lits de réanimation, ce qui est très important pour un établissement de notre taille".

18h08 - L’Hôpital de Perpignan recherche des infirmiers dans l'urgence

Face à la progression de l'épidémie dans les Pyrénées-Orientales,  le centre hospitalier de Perpignan lance un appel pour "recruter, le plus rapidement possible, des infirmier(e)s diplômé(e)s d’état (IDE).  Si vous êtes intéressé(e)s ou pour de plus amples informations, merci d’adresser un mail à renfort.ide@ch-perpignan.fr ou envoyer un courrier à   Centre Hospitalier Saint JEAN  Direction des Ressources Humaines  20 Avenue du Languedoc 66000 Perpignan".   

17h53 - Les opticiens se mobilisent dans les Pyrénées-Orientales

Les trois syndicats d’opticiens ont mis en place un dispositif de service minimum destiné aux patients. Objectif : assurer le suivi des demandes urgentes dans des conditions optimales de sécurité, tant pour le public que pour les personnels. 

  • Mardi 9h-13h : CENTRE OPTIQUE VITAVUE – 10 RUE DU DOCTEUR RENÉ MARQUES – POLE MÉDICAL RENE MARQUES – 66250 SAINT LAURENT DE LA SALANQUE - Tel : 04 68 34 75 63 // ILLIBERIS OPTIQUE – 12 PLACE DE LA RÉPUBLIQUE – 66200 ELNE
    Tel : 04 68 22 11 40
  • Mercredi 9h-13h : OPTIQUE FERRER – 1 PLACE CATALOGNE RÉSIDENCE CASA PAU – 66500 PRADES - Tel : 04 68 96 23 14
  • Jeudi 9h-13h : LLIBERIS OPTIQUE – 12 PLACE DE LA RÉPUBLIQUE – 66200 ELNE - Tel : 04 68 22 11 40
  • Vendredi 9h-13h - OPTIQUE FERRER – 1 PLACE CATALOGNE RÉSIDENCE CASA PAU – 66500 PRADES - Tel : 04 68 96 23 14

17h34 - 5 victimes de plus en Occitanie

Selon le dernier bilan publié ce soir par l'agence régionale de santé, l'épidémie a provoqué 45 décès en Occitanie, soit 5 de plus au cours de ces dernières 24 heures. C'est l'Aude qui paye le plus lourd tribut avec 15 victimes, devant l'Hérault (12) et les Pyrénées-Orientales (7).  98 personnes sont désormais hospitalisées à Perpignan (+7), dont 30 en réanimation (+3). 

Bilan publié par l'ARS Occitanie ce mercredi à 17 heures                                                       - Aucun(e)
Bilan publié par l'ARS Occitanie ce mercredi à 17 heures -

16h21 - Ouverture d'un "drive" pour le dépistage à Cabestany

Des laboratoires d'analyse ouvrent des centres de dépistage Covid-19 sous forme de drive en Occitanie pour dépister les soignants potentiellement infectés. C'est le cas notamment au Biopôle de Cabestany. 

16h02 - En Andorre, les policiers dansent...

En Andorre, où l'on enregistre désormais 188 cas de coronavirus, les policiers dansent pour offrir un peu de distraction aux personnes confinées.

14h50 - L'Espagne, deuxième pays le plus touché au monde

L'Espagne est devenue aujourd'hui le deuxième pays le plus touché en nombre de morts par la pandémie de Covid-19, plus encore que la Chine, avec  3.434 décès dus au nouveau coronavirus, derrière l'Italie. Des hôpitaux sont au bord de l'effondrement, les personnels de santé exténués et exposés à la contagion par manque de masques et de matériel adapté.

13h41 - Et si l'Usap remontait d'office en Top 14 ?

La LNR planche sur l'après-coronavirus. Comment reprendre le Top 14 et la Pro D2 ? Quels championnats la saison prochaine ? L'un des scénarios envisagés annulerait les descentes en maintenant la montée de clubs dans l'élite. Colomiers et l'Usap sont potentiellement concernés. 

12h40 - L'aéroport de Perpignan ferme ses portes

Le trafic est désormais totalement à l'arrêt à l'aéroport de Perpignan. Hop suspend tous ses vols entre Paris et le Roussillon. Ryanair supprime l'ensemble de ses liaisons jusqu'à la fin mai. Sur son site Internet, l'aéroport informe : "En raison des événements liés au coronavirus et à la situation sanitaire en France, nous informons notre aimable clientèle que l'aérogare est fermée jusqu'à nouvel ordre. Pour toute demande d'information concernant vos réservations, nous vous invitons à vous rapprocher de la compagnie aérienne. Pour toute demande concernant l'aéroport, merci de nous contacter par mail à  aeroport.perpignan@aeroports-laregion.fr"

12h10 - Le préfet répond à vos questions en direct ce soir

Vous avez une questions à poser aux autorités ? Le préfet des Pyrénées-Orientales, le délégué départemental de l'Agence régionale de santé et le chef du service des maladies infectieuses de l'Hopital de Perpignan répondront à vos questions ce soir à 18 heures, en direct sur la page facebook du préfet des Pyrénées-Orientales.

11h58 - La procession de la Sanch officiellement annulée

Pour la deuxième fois en l'espace de 70 ans, la célèbre procession de la Sanch n'aura pas lieu cette année dans les rues de Perpignan lors du Vendredi Saint. La dernière fois, c'était en 1976 suite à des inondations. 

11h45 - Perpignan veut maintenir certains marchés

Le maire de Perpignan Jean-Marc Pujol a officiellement demandé au préfet une dérogation pour maintenir le marché de la Place de la République et celui des Halles Vauban. En revanche, le marché de la Place Cassanyes restera fermé quoiqu'il arrive.  Hier, les trois premières dérogations ont été accordées pour Prades, Banyuls-dels-Aspre et Latour-de-France. 

11h36 - A Perpignan, la sirène va sonner 10 minutes plus tôt

11h24 - Maureillas instaure un couvre-feu... contre les trafiquants

Le maire de la commune frontalière de Maureillas-las-Illas vient d'instaurer un couvre-feu sur le village. Pour lutter contre le covid-19 mais aussi contre les trafiquants de drogues qui, suite à la fermeture des frontières, empruntent de nouvelles routes. Plus d'infos ici.

10h55 - Gratuité des TER et des bus Lio pour les travailleurs et les soignants

La Région Occitanie et SNCF mettent en place la gratuité des transports pour tous ceux ayant l'obligation de se déplacer, notamment les personnels soignants et les salariés travaillant dans des secteurs essentiels de l'économie.  Pour les abonnés, les prélèvements seront suspendus pour le mois d'avril. Les remboursements interviendront à la fin de la crise. Pour ceux qui ne sont pas abonnés, deux possibilités seront proposées :

  • L'envoi par anticipation d'un titre de transport gratuit (abonnement ou billet) en appelant le 0800 31 31 31. 
  • L'achat par internet, applications mobiles ou téléphone d'un titre qui sera remboursé a posteriori.   

10h- Situation dramatique en Catalogne

Le coronavirus provoque une hécatombe en Catalogne, deuxième région la plus touchée d'Espagne, avec 516 victimes, dont 117 sur la seule journée d'hier. Dans le secteur de Gérone, 32 personnes ont déjà perdu la vie. Les autorités annoncent la réquisition de nombreux hôtels (par exemple à Figuères et La Jonquère) pour loger les soignants et les forces de l'ordre. A Barcelone, l'activité tourne au ralenti, la pollution de l'air au dioxyde d'azote a chuté de 70%.

9h17 - La Préfecture recherche des volontaires pour les centres covid-19

Les autorités des Pyrénées-Orientales lance un appel pour trouver des médecins et  secrétaires médicaux pour les deux nouveaux centres Covid-19 de Perpignan (au collège Jean-Moulin, et avenue Maréchal Joffre). "Nous avons besoin de médecins généralistes volontaires pour renforcer ces centres en prenant la relève des médecins déjà engagés dans le dispositif, le temps d’une ou plusieurs demi-journées dans la semaine".  Les volontaires doivent contacter directement le docteur Hugues Aumaître à l’adresse suivante : hugues.aumaitre@ch-perpignan.fr.  

"De plus, le centre de consultation COVID-19 situé au collège Jean Moulin de Perpignan a besoin de secrétaires médicaux". Vous pouvez adresser vos candidatures à l'adresse pref-defense-protection-civile@pyrenees-orientales.gouv.fr.

9h - Une septième victime à Perpignan

Selon le dernier point de situation publié par l'Agence régionale de Santé d'Occitanie ce mardi soir, le coronavirus a fait une 7eme victime dans les Pyrénées-Orientales.  92 malades reçoivent des soins à l’hôpital de Perpignan, dont 27 dans un état grave au service réanimation. Dans toute la Région Occitanie, 900 personnes ont été testées positives depuis le début de l'épidémie, et 40 sont décédées. Le département des Pyrénées-Orientales est l'un des plus touchés, avec l'Hérault et la Haute-Garonne. 

                                      . - Aucun(e)
. -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu