Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

DIRECT - Coronavirus : le second tour des municipales se tiendra le 28 juin, annonce le gouvernement

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Le coronavirus a causé 28.215 décès depuis le 1er mars en France selon le bilan publié jeudi soir par les autorités. Le week-end de l'Ascension permet aux Français de souffler, sous haute surveillance. Le second tour des élections municipales se tiendra le 28 juin, a annoncé le Premier ministre.

Le second tour des municipales n'a pas pu se tenir le 22 mars en raison de l'épidémie.
Le second tour des municipales n'a pas pu se tenir le 22 mars en raison de l'épidémie. © AFP - JEFF PACHOUD

Le coronavirus a causé 28.215 décès depuis le 1er mars en France selon le bilan publié jeudi soir par la direction générale de la Santé. La France a enregistré 83 nouveaux décès ces 24 dernières heures. Les contrôles sont renforcés pour faire respecter la limite de déplacement (100 km autour du domicile) durant ce weekend de l'Ascension. Le Premier ministre a annoncé que le second tour des élections municipales aurait lieu le 28 juin, si les conditions sanitaires le permettent. 

Cliquez ici pour actualiser cette page

L'essentiel

Le direct

13h18 : le ministre de l'Intérieur a indiqué que la campagne électorale devra être faite "différemment", pour qu'elle ne devienne pas "un facteur de circulation du virus". Il a évoqué "le respect systématique des gestes barrières" et la nécessité de "privilégier les campagnes numériques".

13h12 : en plus d e porter un masque, qui pourra être un masque grand public, chaque électeur "devra également pouvoir disposer de gel hydroalcoolique ou d'un accès à un point d'eau pour se laver les mains", a indiqué Christophe Castaner. "Les membres du bureau de vote devront porter un masque chirurgical tout au long de l'opération de vote, tout comme les scrutateurs au moment du dépouillement", a précisé le ministre.

13h07 : une "clause de revoyure" avec le conseil scientifique interviendra d'ici deux semaines, a indiqué Edouard Philippe, pour évaluer si les conditions sanitaires permettent la tenue du scrutin. 

13h02 : le 28 juin, les électeurs devront porter un masque, indique le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner.

12h59 : le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont indiqué que cette date du 28 juin était réversible, et que si les conditions sanitaires n'étaient pas réunies, le second tour serait reporté, au plus tard en janvier 2021. 

12h49 : le second tour des élections municipales se tiendra  le 28 juin, si les conditions sanitaires le permettent, annonce Edouard Philippe.

12h43 : le Premier ministre Edouard Philippe prend la parole. 

12h34 : le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner vont prendre la parole pour annoncer la date à laquelle aura lieu le second tour des élections municipales.la date du 28 juin est privilégiée. 

12h30 : la justice enjoint donc à la mairie de Bobigny de définir d'ici à début juin des "modalités" pour accueillir les élèves. La municipalité centriste avait décidé que les écoles maternelles et les crèches resteraient fermées jusqu'en septembre, invoquant le jeune âge des enfants concernés, qui ne leur permet pas de respecter les gestes barrières.

12h20 : la non-réouverture des  écoles maternelles à Bobigby, en Seine-Saint-Denis, constitue une "atteinte" au droit à l'éducation, estime le tribunal administratif de Montreuil. Une mère d'élève et conseillère municipale d'opposition avait déposé un recours pour s'opposer à cette fermeture.

11h59 : pour Laurent Berger, "Il faut activer tous les leviers offensifs comme défensifs", comme "continuer l'activité partielle", "renforcer l'accompagnement de ceux qui perdent leur emploi" mais aussi "mener des chantiers créateurs d'emplois comme la rénovation thermique des logements".

11h57 : le leader de la CFDT Laurent Berger déplore le manque d'action du gouvenrment en terme d'emplois. "La CFDT appelle depuis trois semaines à une mobilisation générale sur l'emploi, et ça n'embraie pas côté gouvernement. Alors que ce qui s'annonce, on ne l'a sans doute jamais connu en matière d'emploi et de chômage", explique-t-il dans un entretien au Echos.

11h54 : le Royaume-Uni va imposer 14 jours de quarantaine aux voyageurs arrivant de l'étranger, afin de limiter la propagation virus. "Evidemment, les citoyens britanniques qui reviennent pourront se mettre en quarantaine chez eux. Les visiteurs devront prendre des dispositions pour effectuer cette quarantaine durant 14 jours", a précisé un ministre.

11h50 : la crise économique frappe très durement le secteur de l'évènementiel. 0 Belfort, la sociétté TNT events a du se résoudre à vendre du matériel de travail, pour "survivre", confie son patron.

11h48 : à Toulouse, une entreprise spécialisée dans les vélos cargos a imaginé un vélo cargo qui permet de pulvériser et désinfecter le mobilier urbain, comme les bancs publics ou les abribus.

11h39 : à Cavaillon, une entreprise spécialisée dans la fabrication de produits en silicone pour le domaine médical, agroalimentaire ou industriel a conçu un masque réutilisable en silicone. Les équipes de recherche l'ont mis au point en quelques semaines, pendant le confinement.

Le masque a été conçu en quelques semaines
Le masque a été conçu en quelques semaines - Sterne

11h32 : les syndicats de l'hôpital de Châteauroux sont en colère. Ils dénoncent l'absence d'anticipation face à l'épidémie, et évoquent également un manque d'empathie et de soutien à l'égard des équipes.

11h30 : pendant le confinement, des collégiens du Puy-de-Dôme ont participé à un flashmob depuis leur domicile, en se filmant avec l'aide de leurs parents. Objectifs des enseignants : garder le contact avec les élèves et leur faire faire de l'exercice.

11h27 : les infirmières libérales de la Creuse redoutent une deuxième vague de l'épidémie. "Avec le déconfinement, les patients vont revoir leurs proches et leur famille, des personnes d'autres départements sont mobiles et ça multiplie les risques d'une deuxième vague. C'est ce qu'on craint," explique Estelle, infirmière.

11h23 : avec les difficultés dans l'aérien et pour Air France, les syndicats de sa filiale régionale Hop! craignent un "sacrifice" des lignes interrégionales et un plan massif de licenciements. 

11h16 : on vous le disait tout à l'heure, les prix des masques à usage unique et des gels hydroalcooliques vont rester encadrés jusqu'au 10 juillet . Tous les détails dans cet article.  

11h14 : les pêcheurs retrouvent aussi le bord des rivières, à la faveur de ce beau temps en plein weekend de l'Ascension. Dans l'Yonne, Basile, 7 ans, est heureux de retrouver sa canne à pêche pour taquiner la truite.

11h09 : sur les plages du sud des Landes, les règles sanitaires sont plutôt respectées dans l'ensemble, même si certains persistent à rester allongés sur le sable, car ils "ne voient pas où est le mal".

Entre deux serviettes posées, il y a de la distance. C'est tout de même interdit.
Entre deux serviettes posées, il y a de la distance. C'est tout de même interdit. © Radio France - Paul Ferrier

11h03 : sur les plages de la Somme, les règles sanitaires ne sont pas non plus respectées par tous."On sait qu'on a pas le droit, affirme Christelle, en plein pique-nique. Mais déjeuner debout, c'est un peu compliqué. Et puis ça fait aussi partie de notre patrimoine de manger sur la plage."

10h59 : à Marseille, les 22 écoles qui étaient restées fermées à la rentrée pour des raisons sanitaires rouvrent mardi prochain, le 26 mai.

10h57 : en Indre-et-Loire, un cas a été décelé chez une élève d'une école de Saint-Avertin. Les familles des enfants en contact ont été prévenues et mises en quatorzaine, mais l'école reste ouverte.

10h46 : à Tours, les bords de Loire sont interdits jusqu'au 2 juin, suite à des gros attroupements lors desquels les mesures de distanciation n'étaient pas respectées.

10h32 : comment préparer au mieux le retour des salariés dans les entreprises ou commerces qui sortent du confinement? A Epron, dans le Calvados, une PME a lancé une formation spéciale à distance sur le virus et les bons comportements à adopter pour se protéger et protéger les autres.

La société Incendis créé une formation pour apprendre les gestes barrières aux salariés
La société Incendis créé une formation pour apprendre les gestes barrières aux salariés - Incendis

10h27 : l'encadrement des prix de vente des gels hydroalcooliques et des masques chirurgicaux à usage unique est prolongé jusqu'au 10 juillet, selon un décret publié ce matin. Le prix maximal des masques chirurgicaux est fixé à 95 centimes l'unité. Celui du gel hydroalcoolique à 2,64 euros le flacon de 100 ml. Les flacons de 50 ml sont plafonnés à 1,76 euros.

10h25 : avec la très forte augmentation de la consommation de pâtes pendant le confinement, les trois usines alsaciennes qui en produisent tournent à plein régime. Chez les Pâtes Grand Mère, le PDG a même dû travailler pendant trois semaines à la maintenance.

10h23 : l'entreprise Royal Mer, qui fabrique en temps normal des vêtements marins  haut de gamme dans le vignoble nantais, a pu sauver son chiffre d'affaires grâce à la production de masques. "Sans les masques, la situation aurait été très difficile, cette production nous permet de passer la crise plus sereinement", assure son patron.

10h18 : Pouvoir s'allonger sur la plage, "c'est jouissif, extraordinaire", racontent ceux qui ont eu la chance de fréquenter la plage de la Grande-Motte, la seule de France à autoriser la bronzette. 

10h10 : "Je craignais de trouver des gens grognons. Et en fait pas du tout, la ville est plus calme. Il y a moins de voitures, de pollution, de gens qui courent partout", témoigne Sylvie, de retour à Paris après deux mois de confinement dans une maison du Gers.

10h05 : à Paris, les trottinettes et vélos électriques en libre-service, complètement délaissés pendant le confinement, retrouvent de nombreux adeptes, qui préfèrent éviter les transports en commun.

10h : Au moins 30 résidents sont décédés en deux mois dans un Ehpad de Valdoie, dans le Territoire de Belfort. Les familles cherchent toujours à comprendre. Deux mois après le début de la crise, 42 familles de résidents, écrivent un courrier au directeur de l'ARS et au président du Conseil départemental, pour réclamer "une enquête sérieuse et indépendante".

9h34 : les semaines d'après sont parfois difficiles pour les anciens malades, pas seulement au niveau physique. Elisabeth, 80 ans, a guéri du coronavirus après deux mois d'hospitalisation à Orléans. Rentrée chez elle à Saran, elle souffre aujourd'hui du regard des autres : certains voisins ne lui adressent plus la parole. Elle témoigne dans cet article.

9h27 : c'est une autre conséquence de l'épidémie : le rapport sur les violences sexuelles au sein de l'Église catholique est repoussé à l'automne 2021. Les réunions publiques prévues au printemps n'ont pas pu avoir lieu. 

9h23 : alors que le Conseil d'État a ordonné au gouvernement de lever l’interdiction "générale et absolue" de réunion dans les lieux de culte, les responsables religieux se préparent à accueillir de nouveau leurs fidèles dans des conditions sanitaires très strictes. Exemple en Île-de-France.

9h02 : à Saint-Malo, le port du masque obligatoire dans les rues commerçantes est plutôt bien respecté, mais pas toujours comprise par les promeneurs.

8h57 : sur les plages de la région de Brest, les consignes sont parfois difficiles à appliquer. Sur certaines plages, les règles sanitaires sont moyennement respectées, avec une majorité de personnes statiques, notamment de nombreux adolescents allongés sur des serviettes.

8h54 : à Montpellier, certains lieux rassemblent chaque soir, par petits groupe,  des dizaines de personnes, puis des centaines, réunies pour un pique-nique ou un apéro. Face aux rassemblements trop importants, la police multiplie les contrôles, et depuis peu, verbalise.

8h49 : non loin de là, en Savoie, les randonneurs se sont rués dans le massif de la Chartreuse. Un peu trop même, à tel point que face à l'énorme affluence de promeneurs,  le maire d'Entremont-le-Vieux a du fermer plusieurs routes d'accès au massif. A 11h, le maire avait déjà refoulé plus de 200 voitures. 

8h45 : ce long week-end est surtout l'occasion de souffler pour de nombreux Français, qui profitent des plages et des lieux de loisirs situés à moins de 100 km de chez eux. A Chamonix, l'aiguille du Midi retrouve ses visiteurs. "C’est magnifique et cela fait du bien", savoure Jocelyne.

8h44 : les saisonniers sont inquiets pour leur avenir. Les exigences sanitaires pour lutter contre l'épidémie de coronavirus laissent planer un risque économique sur une partie d'entre eux, qui ne savent pas comment ni quand ils pourront retravailler. Reportage dans cet article.

8h39 : sur la situation économique du pays, "il y aura des faillites" et "des licenciements", prévient Bruno Le Maire.

8h36 : sur Europre 1,  le ministre de l'Economie indique que le site de Flins "ne doit pas fermer". Bruno Le Maire précise que "les salariés ne doivent pas être la variable d'ajustement, mais il faut laisser aussi à Renault la possibilité d'ajuster son outil de production, d'être plus compétitif, sinon Renault sera menacé."

8h33 : le chanteur Aldebert a composé une chanson pour apprendre les gestes barrières aux enfants. Elle sera diffusée sur les chaînes de France Télévisions. Découvrez "Corona Minus" ici. 

8h22 : l'abattoir Tradival de Fleury-les-Aubrais, dans le Loiret, doit rouvrir lundi, a annoncé la préfecture. Au total, 69 cas ont été identifiés, en lien avec cet abattoir. Il rouvrira avec une organisation du travail et un mode de gestion des flux du personnel interne modifiés.

8h14 : vous déménagez ? Vous avez désormais le droit de parcourir plus de 100 km pour les besoins de votre déménagement. On vous explique dans cet article.

8h09 : de nombreux malades qui ont surmonté les symptômes les plus graves signalent des séquelles physiques importantes , et qui durent. C'est le cas de Dominique, qui ressent encore toux, fatigue, urticaire et vertiges, deux mois après avoir contracté le virus. 

8h08 : un nouveau foyer épidémique a été identifié dans le Val-de-Marne. Neuf ouvriers d'un chantier de désamiantage du lycée Georges-Brassens, à Villeneuve-le-Roi, ont été testés positifs au coronavirus.

7h59 : alors que certains rassemblements font craindre une résurgence de l'épidémie, quelques experts pensent que la perspective d'une deuxième vague s'éloigne. Mais ils ne sont pas majoritaires. Pour  le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies, la question n'est pas de savoir s'il y aura une nouvelle vague, mais "quand et de quelle ampleur".

7h39 : les contrôles des forces de l'ordre sont renforcés tout ce week-end de l'Ascension, pour faire respecter les règles sur les lieux de loisirs et sur les routes. "Il fait beau dehors, on sait que c'est très compliqué et la tentation est forte après des semaines de confinement", a reconnu le ministre de la Santé Olivier Véran, qui constatait déjà mercredi une "accélération" des "regroupements" à la veille du "pont" de l'Ascension.

7h30 : dans son entretien au Figaro, Bruno Le Maire indique également que la France souhaite que les règles de discipline budgétaire entre membres de l'Union européenne, suspendues pour 2020 face à la crise, soient également suspendues l'année prochaine. "Rien ne serait pire que de relancer la machine économique tout en appuyant sur le frein des dépenses publiques. C'est une erreur qui a été commise en 2009 et que nous ne commettrons pas à nouveau", a ajouté le ministre.

7h20 : "Renault joue sa survie, prévient le ministre de l'Economie Bruno Le Maire dans un entretien au Figaro. Pour le ministre, le groupe doit s'engager notamment sur le maintien en France de certaines activités. Bruno Le Maire a souligné qu'il n'avait pas encore signé le prêt de 5 milliards d'euros accordé au constructeur en détresse.

7h10 : le second tour devrait avoir lieu le 28 juin, si la situation sanitaire le permet. Le Conseil scientifique rendra un nouvel avis quinze jours avant la date retenue par le gouvernement.

7h : Le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner vont annoncer ce vendredi la décision prise pour la date du second tour des élections municipales. Environ 5 000 communes sont concernées.

6h45 : A partir de ce dimanche, le port du masque sera obligatoire sur le marché de Saint-Valery-sur-Somme.

6h37 : Dans le Doubs, une entreprise a développé un bracelet pour ouvrir les portes sans toucher les poignées.

Le bracelet est conçu à Etupes dans le Doubs.
Le bracelet est conçu à Etupes dans le Doubs. - Jean-Pierre Moret

6h25 : Les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, jeudi 21 mai 2020.

Coronavirus : les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, jeudi 21 mai 2020.
Coronavirus : les chiffres clés de l'épidémie et la carte du déconfinement, jeudi 21 mai 2020. © Visactu

6h19 : "L’épidémie de Covid-19 reste active et le virus circule toujours en France" a rappelé la direction générale de la Santé jeudi soir. "En ce long week-end, nous devons redoubler de vigilance et respecter l’ensemble des mesures barrières, notamment le port du masque grand public, lorsque la distance physique minimale d’un mètre ne peut être respectée."

6h07 : Le bilan officiel communiqué jeudi soir par la direction générale de la Santé. 

  • 28.215 décès depuis le 1er mars (+ 83 en 24 heures)
  • 1.745 cas graves en réanimation (- 49 en 24 heures)
  • 17.583 personnes hospitalisées (- 358 en 24 heures)

6h00 : Bonjour et bienvenue dans ce direct. Nous allons suivre ensemble l'actualité liée au coronavirus et au déconfinement ce vendredi matin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu