Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : ce qu'il faut retenir de ce jeudi 26 mars en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alors que le pic de l'épidémie est attendu ce week-end dans le Grand Est, retrouvez l'actualité de ce jeudi 26 mars autour de l'épidémie de coronavirus en Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges.

Masque chirurgical de protection et flacon de gel hydroalcoolique pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 17 mars 2020.
Masque chirurgical de protection et flacon de gel hydroalcoolique pour lutter contre la propagation du coronavirus (Covid-19), 17 mars 2020. © Radio France - Florence Gotschaux

En Meurthe-et-Moselle et dans les Vosges, comme dans toute la France, vous êtes appelés à limiter au maximum vos déplacements pour enrayer l'épidémie de coronavirus. Retrouvez tout ce qu'il fallait retenir des initiatives solidaires, des conseils, des dernières infos pour ce jeudi 26 mars.

- Cliquez ici pour réactualiser la page -

L'essentiel

  • Dans le Grand-Est, 3068 personnes sont hospitalisées, dont 651 en réanimation, selon le dernier bilan de l’Agence régionale de santé publié ce mercredi. C’est 56 personnes en réanimation de plus que la veille. 
  • Depuis le début de l’épidémie, le nombre total de décès de patients déclarés par les établissements sanitaires de la région s’élève à 506. 
  • En visite à Mulhouse ce mercredi, Emmanuel Macron a annoncé le lancement de l’opération militaire Résilience. Elle sera entièrement consacrée à l'aide et au soutien aux populations, ainsi qu'à l'appui aux services publics pour faire face à l’épidémie.
  • Emanuel Macron a aussi promis "un plan massif d'investissement et de revalorisation" pour l’hôpital, une fois la crise du coronavirus passée.
  • Un couvre-feu doit être mis en place à partir de vendredi dans toute la Métropole du Grand Nancy.

Le direct

19h10 : c'est la fin de ce direct. Merci de nous avoir suivi.

18h48 : l'Université de Lorraine se prépare pour des examens à distance. Même si le confinement s'arrête en mai, le président de l'Université de Lorraine, Pierre Mutzenhardt, voit mal comment des examens pourraient se dérouler dans des amphithéâtres bondés.

18h00 : la Région Grand Est et l'agence régionale de santé annoncent le déblocage de onze millions d'euros pour indemniser les élèves infirmiers et aides-soignants mobilisés face à l'épidémie de coronavirus. Ils sont plus de 8.000 à avoir répondu à l'appel pour l'instant.

17h32 : le goûter est terminé et on ne prépare pas encore le repas du soir alors Véronique Lorre, que vous entendez sur France Bleu Sud Lorraine, vous donne quelques idées pour occuper vos enfants avec leurs...doudous.

17h20 : on fait le point sur la collecte des déchets dans le Grand Nancy. Il n'y qu'une collecte par semaine pour toutes les communes sauf Nancy. Et le directeur de la gestion des déchets à la Métropole fait un appel au civisme : "aidez-nous à maintenir le Grand Nancy propre."

16h30 : Selon l'agence régionale de santé du Grand-Est, les cliniques privées de la région accueillent plus de 400 patients atteints par le Covid-19 dans les services de médecine. Il faut ajouter à ceux-là 120 patients en service de réanimation.

16h20 : pendant ce temps, en Moselle, le maire d'Amnéville a décidé de lancer la désinfection de ses trottoirs et de son mobilier urbain avec un produit à base d'eau de javel. Toutes les informations en Moselle à retrouver ici.

16h10 : si vous êtes faites partie des personnels soignants mobilisés face à l'épidémie de coronavirus, vous avez jusqu'à minuit ce soir pour faire votre demande de garderie ce week-end à la direction académique de Meurthe-et-Moselle. L'accueil est gratuit, assuré par des enseignants et du personnel municipal dans huit communes du département.

15h55 : un couvre-feu à suivre sur l'ensemble de la Métropole du Grand Nancy. En conférence téléphonique ce jeudi matin, les maires ont décidé d'appliquer la même mesure qu'à Nancy. Un arrêté préfectoral doit permettre d'appliquer ce voeu des élus pour faire respecter le confinement.

15h20 : et pendant ce temps, la vie continue au muséum-aquarium de Nancy. Même si l'établissement est fermé, du personnel est présent pour s'assurer que les pensionnaires vont bien mais aussi pour produire de l'eau salée. Isabelle Baudriller vous l'explique ici.

15h05 : si vous êtes abonné sur le réseau de transports en commun du Grand Nancy, Stan, c'est le dernier jour pour suspendre votre abonnement pour le mois d'avril et ne pas être prélevé le 12 avril. Vous pouvez suspendre votre abonnement pendant 1 à 3 mois.

14h50 : une respiration musicale avec les reprises de la chanteuse nancéienne Laura Cahen. Confinée comme tout le monde, elle enregistre des reprises avec juste sa guitare et sa voix.

14h20 : un témoignage aujourd'hui sur France Bleu dans le Grand Est. La sénatrice radicale de Meurthe-et-Moselle Véronique Guillotin était notre invitée. Médecin de formation, elle travaille depuis quelques jours à l'hôpital de Mont-Saint-Martin auprès de patients atteints par le coronavirus. "Une évidence" selon l'élue qui n'exerçait plus depuis son élection en 2017.

14h05 : concernant le couvre-feu mis en place à Nancy à partir de vendredi soir, le maire Laurent Hénart précise que l'éclairage public sera maintenu en l'état "pour offrir les meilleures conditions possibles de déplacements" aux personnels soignants.

14h00 : les boulangers qui restent ouverts en cette période font preuve de générosité dans la région. Petit tour d'horizon non-exhaustif des beaux gestes solidaire grâce à Marie Roussel.

13h45 : fin de saison pour les volleyeurs et volleyeuses de Lorraine et de toute la France. La fédération française de volley vient de décider d'arrêter la saison en cours concernant le volley amateur. Cela concerne par exemple les louves de Saint-Dié-des-Vosges en division élite féminine. Elles venaient de commencer les playoffs pour monter en première division. Il n'y aura pas de relégation, mais des promotions en division supérieure. Les décisions seront communiquées par la fédération le lundi 30 mars.

13h15 : le CHRU de Nancy a totalement revu son organisation pour faire face à l'épidémie de coronavirus : personnels réaffectés, emprunts de matériels, etc... Thierry Colin vous explique cela dans cet article. A l'heure actuelle, 173 patients sont hospitalisés au CHRU pour le covid-19 dont 90 en réanimation.

12h15 : chez nos voisins, le CHU de Reims déclenche son plan blanc et a besoin de renforts pour faire face à l'épidémie. Toutes les informations en Champagne-Ardennes à retrouver ici.

12h10 :  l'Autre Canal à Nancy annonce le report de son festival "Bon Moment" programmé initialement les 15, 16 et 17 mai. La deuxième édition de ce festival se tiendra donc les 18, 19 et 20 septembre 2020. La programmation et le format du festival seront précisés prochainement.

11h55 : de nombreux témoignages de solidarité envers les personnels soignants et les forces de l'ordre en Meurthe-et-Moselle. En témoigne ce tweet des policiers du département.

11h47 : le premier TGV médicalisé qui emmène des patients alsaciens vers d'autres hôpitaux dans l'Ouest de la France est en route. Si vous voulez les dernières informations sur l'épidémie en Alsace, ça se passe ici.

11h44 : c'est l'une des informations de la matinée : au moins 40.000 "nouveaux cas de Covid-19" ont été diagnostiqués par les médecins généralistes la semaine dernière, selon les estimations de Santé Publique France, alors que le nombre de malades testés positifs est de seulement 25.000 depuis le début de l'épidémie.

11h18 : "Ca a fait beaucoup de mal ces propos" : la réaction de Magali Leclaire, secrétaire régionale Grand Est de l'Unsa Education après la déclaration en conférence de presse ce mercredi de la porte-parole du gouvernement Sibeth NDiaye, parlant "des enseignants qui ne travaillent pas en ce moment", alors qu'ils assurent la continuité pédagogique pendant le confinement. Elle s'est depuis excusée. Interrogée par France Bleu Sud Lorraine, Magali Leclaire estime que les enseignants "font tous leur maximum pour être présents pour les enfants et les familles."

11h05 : le piratage informatique n'est pas à l'arrêt en cette période de confinement et vous êtes nombreux à travailler sur votre ordinateur. Alors l'université de Lorraine vous rappelle quelques gestes et pratiques pour ne pas tomber dans le panneau. Une attention particulière pour les pièces jointes des courriers électroniques.

10h55 : à la manière d'un fast-food, des laboratoires proposent aux personnels soignants des Vosges un dépistage en drive-in à bord de leurs voitures. Ça se passe à Epinal et Remiremont. On vous explique comment ça marche dans cet article.

10h50 : vous aussi, vous avez reçu un message vous appelant à donner des baby-phones à la clinique de Gentilly à Nancy ? Sachez que la structure qui accueille des patients atteints du coronavirus en a reçu le nombre suffisant et en même donné  à d'autres structures. Ces appareils servaient à entendre les respirateurs dans des chambres qui n'en reçoivent pas habituellement. Par ailleurs, si vous voulez aider le CHRU de Nancy, sachez que l'établissement centralise lui-même les appels aux dons, qu'ils soient financiers ou pas. 

10h37 : un sourire ce matin avec ce tweet des gendarmes des Vosges qui vous rappellent que chacun a un rôle à jouer face au coronavirus et que le vôtre consiste probablement à rester chez vous.

10h28 : les premiers patients sont installés dans le TGV médicalisé qui doit amener 20 malades alsaciens du covid-19 dans des hôpitaux de l'Ouest de la France.

10h15 : Le pic de l'épidémie est attendu "le week-end prochain" dans le Grand Est explique le professeur Christian Rabaud, infectiologue et président de la commission médicale d'établissement du CHRU de Nancy. Il était l'invité de France Bleu dans le Grand Est ce jeudi matin.

10h12 : Bonjour et bienvenue dans ce direct. Nous allons à nouveau suivre ensemble les informations liées au coronavirus toute cette journée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu