Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

VIDÉOS - Coronavirus : ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le point sur l'évolution de l'épidémie de coronavirus en France et les réponses du gouvernement, ce mercredi. Les bars et restaurants d'Aix-Marseille et de Guadeloupe vont être fermés et de nouvelles restrictions s'appliquer dans onze autres métropoles.

Olivier Véran, ministre de la Santé le 23 septembre 2020.
Olivier Véran, ministre de la Santé le 23 septembre 2020. © AFP - Eliot BLONDET

Alors que l'épidémie de coronavirus continue de croître en France, le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le point sur la situation ce mercredi. Une nouvelle carte de circulation du virus a été présentée. Les départements où le virus circule activement sont désormais classés en trois zones : la zone "d'alerte", la zone "d'alerte renforcée" et la zone "d'alerte maximale". 

La métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe sont placées en "zone d'alerte maximale" et les bars et restaurants vont y être fermés. Onze autres métropoles sont en "zone d'alerte renforcée" : Paris, Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Rouen, Grenoble, Montpellier, Bordeaux, Lyon et Nice.

Trois niveaux d'alerte

Le taux d'incidence, qui était de 83 cas pour 100.000 habitants la semaine dernière, est désormais de 95 cas pour 100.000 habitants, a précisé le ministre de la Santé en préambule. "Et nous dépasserons les 100 cas pour 100.000 habitants dans les prochaines heures ou les prochains jours", a-t-il estimé. Le taux de reproduction du virus, qui indique à quelle vitesse circule le virus, est supérieur à 1. 

Les données des services de réanimation et les hospitalisations sont également préoccupantes selon Olivier Véran. En Ile-de-France notamment, "au rythme actuel, on peut s'attendre à ce que 40 % des capacités régionales de réanimation soient utilisées pour des patients covid d'ici le 10 octobre et 85 % aux alentours du 11 novembre". Dans la région, le nombre d'hospitalisations pour coronavirus a doublé cette semaine (1.000 hospitalisations sur les sept derniers jours), par rapport à la semaine dernière (460 hospitalisations).

"Si nous ne prenons pas des mesures rapidement, nous risquons d'atteindre des seuils critiques dans certaines régions", a poursuivi le ministre de la Santé précisant que "la circulation du virus est particulièrement forte dans les métropoles". 69 départements ont dépassé le seuil d'alerte. Cela signifie que le taux d'incidence est supérieur à 50. 

Le gouvernement a décidé de classer les départements où le virus circule activement en trois zones : la zone "d'alerte", la zone "d'alerte renforcée" - "où le virus circule très fortement y compris chez les personnes fragiles avec de premières conséquences sur le système de santé" - et la zone "d'alerte maximale"- "où la situation épidémique peut-être qualifiée d'extrêmement tendue avec des conséquences lourdes sur le système sanitaire."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Huit nouvelles grandes villes en "zone d'alerte renforcée"

En plus de Bordeaux, Lyon et Nice, huit nouvelles grandes villes sont classées en "zone d'alerte renforcée" : Lille, Toulouse, Saint-Etienne, Rennes, Paris et les départements de la petite couronne, Rouen, Grenoble et Montpellier. 

Les mesures suivantes s'appliqueront à partir de samedi :

  • Abaissement de la jauge des rassemblements de 5.000 à 1.000 personnes.
  • Interdiction des grands événements déclarés comme les fêtes locales ou étudiantes.
  • Limitation des rassemblements à 10 personnes dans l'espace public (plages, parcs).
  • Fermeture anticipée des bars à 22 heures maximum. La mesure entrera en vigueur lundi.
  • Fermeture des salles de sport et gymnases.
  • Fermeture des salles des fêtes et salles polyvalentes pour les activités festives.
  • Visites en Ehpad possibles uniquement sur rendez-vous.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

En outre, "le télétravail doit être favorisé autant que possible" a insisté le ministre de la Santé. Tours, Strasbourg, Dijon et Clermont-Ferrand pourraient à leur tour basculer en "alerte renforcée" prochainement si la situation ne s'améliore pas. 

Aix-Marseille et Guadeloupe en zone d'"alerte maximale"

La métropole d'Aix-Marseille et la Guadeloupe passent en "alerte maximale",  dernier niveau avant l'état d'urgence sanitaire selon le nouveau classement des autorités. Dans ces territoires, le taux d'incidence dépasse le seuil de 250 cas pour 100.000 habitants. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les mesures suivantes s'appliqueront à partir de samedi :

  • Fermeture totale des bars et restaurants.
  • Fermeture des lieux accueillant du public sauf s'ils ont mis en place un "protocole sanitaire strict". Les théâtres, musées et cinémas ne sont pas concernés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

L'objectif est que ces mesures "ne durent pas plus de deux semaines" a précisé Olivier Véran. Les entreprises impactées "seront soutenues" a-t-il promis citant le fonds de solidarité et les dispositifs de chômage partiel. Le ministre de l'Économie Bruno Le Maire détaillera prochainement l'ensemble des mesures mises en œuvre. 

Si la situation ne s'améliore pas dans ces territoires, "nous n'aurons d'autres choix que de les basculer en état d'urgence sanitaire" a prévenu le ministre de la Santé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Coronavirus. Les zones d'alerte en France
Coronavirus. Les zones d'alerte en France © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess