Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : "C'est une bonne nouvelle, la situation sanitaire s'améliore en Bourgogne-Franche-Comté"

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu Auxerre

Un nouveau Conseil de défense sanitaire se tenait ce mercredi 17 février pour entériner le statu quo face à l'épidémie de Covid-19 en France. En Bourgogne-Franche-Comté, quelle est la tendance? Les autorités dressent un point de situation. L'orientation est à l'amélioration.

Un centre de vaccination contre la Covid-19
Un centre de vaccination contre la Covid-19 © Radio France - Claire Leys

Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Pierre Pribile, le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté ont tenu une conférence de presse ce mercredi 17 février 2021 pour faire le point sur la situation sanitaire et la campagne de vaccination liées à l'épidémie de Covid-19 en région Bourgogne-Franche-Comté.

Fabien Sudry le préfet de la Côte-d'Or et Pierre Pribile, le directeur général de l'ARS BFC.
Fabien Sudry le préfet de la Côte-d'Or et Pierre Pribile, le directeur général de l'ARS BFC. © Radio France - Stéphanie Perenon

Vers du mieux en Bourgogne-Franche-Comté

En préambule de cette conférence de presse, le directeur de l'Agence régionale se félicite d'une amélioration de la situation sanitaire dans la région. Pour Pierre Pribile, "C'est une bonne nouvelle !

Au niveau de la vaccination aussi, la région reste en avance sur la moyenne nationale avec 4,75% de personnes vaccinées en Bourgogne-Franche-Comté et 4,62% rien que pour le département de la Côte d'Or. Actuellement au niveau national, deux millions deux cents mille personnes ont vaccinées ce qui représente une moyenne de 3.70%. Selon le préfet Fabien Sudry, "Nous sommes bien avancés sur la vaccination des personnes en établissement. Les deux tiers ont reçu la première dose de vaccin".

Les doses suivent-elles le rythme ? 

Il y a quelques semaines, le démarrage en trombe de la vaccination dans nos département et les rebondissements concernant les livraisons du vaccin Pfizer avaient conduit les autorités à freiner les prises de rendez-vous. Ainsi, 2562 rendez vous pour une première injection ont par exemple dû être annulés en Côte-d'Or à ce jour. 

Le préfet reste malgré tout confiant et assure que d'ici quelques semaines, 38 000 pourront avoir reçu une première injection en Côte d'Or. De nouvelles plages horaires vont ouvrir en mars en Côte-d'Or, ce qui va permettre de dégager 1500 places supplémentaires. La priorité reste les personnes vulnérables. "On est à flux tendu" explique les autorités locales. 

La circulation du virus ralentie en Bourgogne-Franche-Comté

Le directeur de l'agence Régionale de Santé assure que depuis plusieurs jours, la circulation du virus diminue doucement mais sûrement. Le taux d'incidence est actuellement au niveau régional de 163 cas pour 100 000 personnes, c'est en dessous de la moyenne nationale. Pour Pierre Pribile, "cela montre que, pour le moment, les efforts de chacun permettent de contenir l'épidémie." Mais cela va-t-il durer ? C'est évidemment la question alors que les variants se développent en France

Quelle est la part des variants en Bourgogne-Franche-Comté ? 

Le variant britannique représente 15% des cas de Covid-19 dans la région contre près de 30 % au niveau national. Mais pour l'instant, il n'a pas de grosse incidence sur la situation dans les hôpitaux. On note même une activité en léger recul avec 1567 personnes hospitalisées actuellement pour la Covid, dont 155 réanimation.

Il n'empêche que la Covid est une pathologie qui exige des moyens énormes, mais ce ralentissement de l'épidémie "C'est une petite bouffée d'oxygène quand même" se félicite Pierre Pribile. Et sur l'ensemble de la région Bourgogne-Franche-Comté en matière de vaccination, il y aussi matière à satisfaction avec 70 000 personnes qui auront reçu une première injection du vaccin Pfizer en mars.

Une dose de vaccin AstraZeneca.
Une dose de vaccin AstraZeneca. © Radio France - Valentine Letesse

D'autres vaccins ? 

En plus du vaccin Pfizer, 24 000 doses du vaccin des laboratoires AstraZénéca sont livrés cette semaine en Bourgogne-Franche-Comté.

Des restaurants dans le collimateur des autorités en Côte-d'Or

A Beaune, en Côte-d'Or, quatre restaurants ont bravé l'interdiction d'ouvrir et ont accueilli des clients allant à l'encontre de toutes les mesures sanitaires imposées par le gouvernement. Résultat : ils se retrouvent tous sous le coup d'une procédure administrative imposant leur fermeture. Pour deux d'entre eux, une procédure est bien avancée. Ils perdent toutes les aides publiques de soutien mise en place dans le cadre du plan de relance.  

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess