Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Covid-19 : dose de rappel, pass sanitaire, ce qu'il faut retenir des annonces d'Olivier Véran

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu

Face à la cinquième vague de Covid-19 qui prend de l'ampleur en France, le ministre de la Santé a annoncé ce jeudi une série de mesures sanitaires. Extension des rappels de vaccins anti-Covid à tous les adultes, durcissement du pass sanitaire et port du masque, voici ce qu'il faut retenir.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé une série de mesures pour combattre la 5e vague de Covid-19 qui touche actuellement la France
Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé une série de mesures pour combattre la 5e vague de Covid-19 qui touche actuellement la France © AFP - Thomas COEX

Face à la flambée des contaminations au Covid-19 en France, le gouvernement a décidé ce mercredi en Conseil de défense d'une série de mesures pour faire face à la cinquième vague. Élargissement de la campagne de rappel vaccinal, retour du masque en extérieur, voici ce qu'il faut retenir des annonces du ministre de la Santé Olivier Véran. 

L'essentiel 

  • Ni confinement, ni couvre-feu
  • Rappel vaccinal ouvert à tous les adultes, 5 mois après la deuxième dose
  • Pass sanitaire désactivé à compter du 15 janvier pour tous les adultes de plus de 18 ans sans dose de rappel dans les sept mois après la dernière dose
  • La validité des test PCR pour le pass sanitaire ramenée à 24h, au lieu de 72h
  • Le port du masque obligatoire partout en intérieur
  • Fin de la fermeture automatique des classes à l'école primaire en cas de contamination d'un élève
Les mesures du gouvernement contre la 5e vague de Covid-19
Les mesures du gouvernement contre la 5e vague de Covid-19 © Visactu

"Ni confinement, ni couvre-feu"

Olivier Véran a indiqué que "la France connaît à son tour une 5e vague de Covid-19. Le variant Delta est le même mais les conditions hivernales favorisent sa diffusion". Le taux d'incidence est en forte hausse mais le ministre de la Santé a précisé qu'il n'y avait "aucune fatalité". Selon lui, le pays résiste bien à ce retour de l'épidémie, par rapport à certains de nos voisins européens, notamment grâce à la couverture vaccinale, l'une "des plus fortes au monde". 

En préambule, Olivier Véran a tenu à rassurer les Français. "Ni confinement, ni couvre-feu, ni limitations ou fermetures des commerces. Nous pouvons encore passer cette vague sans recourir aux outils les plus contraignants, si nous jouons les cartes que nous avons en main", a annoncé le ministre. Il a insisté une fois de plus sur l'efficacité du vaccin pour lutter contre l'épidémie. Et notamment sur la nécessité de faire une dose de rappel pour redynamiser l'immunité face au virus, qui a tendance à être moins efficace au bout de 5 mois après la primovaccination. "Dès les premières heures après la dose de rappel, l'immunité face au Covid-19 redevient optimale", a indiqué le ministre. 

Le rappel vaccinal ouvert à tous les adultes 5 mois après la deuxième dose

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé que le rappel vaccinal contre le Covid-19, le plus souvent la troisième dose, serait désormais "ouvert à tous les adultes dès 5 mois après leur dernière injection", à partir de ce samedi. "En pratique cela concerne 25 millions de Français dont 6 millions ont déjà reçu leur rappel, il reste donc 19 millions de Français à date qui deviennent éligibles au rappel de vaccination et que nous appelons à se faire vacciner dans les deux prochains mois", a-t-il précisé.

Le rappel vaccinal pour l'ensemble des adultes contre le Covid-19 "est ouvert à compter de ce samedi", a annoncé le ministre. Olivier Véran a assuré qu'il y aurait "des vaccins pour tout le monde". "Vous pouvez d'ores et déjà vous rendre sur les plateformes de prise de rendez-vous en ligne pour réserver vos créneaux" et "nous allons ouvrir, rouvrir ou amplifier les centres de vaccination à compter de ce week-end", a-t-il encore indiqué.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Ce rappel était jusqu'à présent ouvert aux plus de 65 ans, aux personnes à risque et aux soignants. Dans un avis rendu plus tôt dans la matinée, la Haute autorité de santé recommandait que le rappel vaccinal soit accessible à toutes les personnes âgées de plus de 18 ans, cinq mois après la dernière injection.

Le pass sanitaire va évoluer à partir du 15 janvier

A compter du 15 janvier, le pass sanitaire sera désactivé pour tous les adultes de plus de 18 ans sans dose de rappel dans les sept mois après la dernière injection, a annoncé Olivier Véran. "A compter du 15 décembre, le pass sanitaire pour les plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n'a pas été fait dans un délai de sept mois après l'infection ou après la dernière injection. Et à compter du 15 janvier ce pass sanitaire de tous les autres publics, c'est-à-dire les Français âgés de 18 à 64 ans, ne sera plus actif si le rappel n'a pas été fait dans ce délai qui reste inchangé de sept mois après la dernière injection", a-t-il déclaré devant la presse.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Le ministre a précisé que le pass sanitaire sera exigé pour accéder aux marchés de Noël. 

La validité des test PCR réduite à 24h

Concernant les personnes non vaccinées ou non complètement vaccinées souhaitant qui souhaitent bénéficier du pass sanitaire, la durée de validité des tests négatifs au Covid-19 va être ramenée à 24 heures. Cette durée était jusqu'à présent de 72 heures.

Port du masque obligatoire partout à l'intérieur

A compter de vendredi, "un décret rendra à nouveau obligatoire le port du masque partout en intérieur" dans les lieux recevant du public, y compris les lieux où le pass sanitaire a annoncé Olivier Véran. "Les préfets seront aussi habilités à rendre obligatoire le port du masque pour des événements en extérieur, tels que par exemple les marchés de Noël", qui seront soumis au pass sanitaire, "ou des brocantes", a-t-il précisé.

Vaccination des 5-11 ans, pas avant 2022

Alors que le régulateur européen vient d'autoriser le vaccin Pfizer pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, Olivier Véran a annoncé que la France y réfléchit mais qu'elle ne sera pas autorisée avant 2022. 

Plus de fermeture de classe dès le premier cas en primaire

Olivier Véran a passé la parole à Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale. Désormais les classes d'écoles en primaire ne seront plus fermées automatiquement en cas de contamination d'un élève. Si un élève est positif alors les autres élèves seront testés. Les négatifs peuvent retourner en classe et ceux testés positifs doivent rester à la maison. Ces tests pourront être réalisés par les parents. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Notre boussole reste la priorité d'une école ouverte", a rappelé Jean-Michel Blanquer, soulignant que "8.500 écoles (étaient) fermées hier (mercredi), contre 4.100 le 19 novembre".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess