Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Coronavirus : "L’efficacité du couvre-feu à 18 heures s’estompe", affirme Olivier Véran

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le ministre de la Santé Olivier Véran a dressé un état des lieux de l'épidémie ce jeudi après-midi lors d'une conférence de presse, alors que l'exécutif a annoncé que "différents scénarios" étaient à l'étude pour mieux la freiner.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran. © Maxppp - Thomas Padilla

Comme annoncé, le Premier ministre Jean Castex n'était pas présent lors de la conférence de presse hebdomadaire de ce jeudi, consacrée à l'état de l'épidémie de coronavirus en France. Le ministre de la Santé Olivier Véran s'est exprimé durant une vingtaine de minutes avant de répondre aux questions de la presse. 

La circulation du virus s'intensifie

Les hôpitaux français continuent de voir affluer des patients contaminés par le coronavirus et le nombre de personnes soignées dans les services de réanimation a encore augmenté en l'espace de 24 heures, montrent les chiffres communiqués mercredi par les autorités sanitaires.

Selon ces statistiques, 27.169 malades atteints du coronavirus sont hospitalisés, soit 128 de plus en l'espace de 24 heures, dont 3.107 dans les services de réanimation (+26 en 24 heures). Le cap des 3,1 millions de contaminations a été franchi avec 26.916 nouveaux cas, contre un peu plus de 22.000 mardi. Ces chiffres, qui témoignent d'une poursuite du rebond épidémique, sont publiés alors que le gouvernement s'interroge encore sur la stratégie à suivre et continue de se poser la question de la nécessité d'instaurer un nouveau confinement. "Nous sommes sur un plateau montant", a commenté le ministre de la Santé devant la presse.

Hausse de la pression hospitalière

"Nous ne sommes pas dans une vague épidémique, quand le virus se diffuse de manière exponentielle comme au printemps dernier et qu'il emporte tout sur son passage" a-t-il poursuivi. "Mais il circule à un niveau élevé et nous sommes sur un plateau montant, qui augmente de 10% par semaine." Selon Olivier Véran, le couvre-feu à 18h sur l'ensemble du territoire "a permis d'éviter que nous connaissions la même vague épidémique que nos voisins" mais "cet effet s'estompe".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"La pression sanitaire et la tension hospitalière augmentent" a-t-il insisté. "250 patients en moyenne sont admis dans les services de réanimation chaque jour en France" et "de premiers transferts de patients interrégionaux" sont de nouveau envisagés pour faire face à la pression croissante qui pèse sur ces services.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Vive inquiétude au sujet des variants

Au début du mois, les variants anglais et sud-africain notamment touchaient 500 Français par jour, contre "plus de 2.000 patients par jour actuellement" a indiqué le ministre de la Santé affichant son inquiétude. Évoquant "une épidémie dans l'épidémie" menaçant de frapper "très vite et très fort si nous ne faisons rien", Olivier Véran a comparé ces variants, plus contagieux, à "de nouveaux virus appelant de nouvelles réponses pour nous protéger".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess