Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Couvre-feu, vaccination, aides économiques, écoles : ce qu'il faut retenir des annonces du gouvernement

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le Premier ministre et six ministres ont dévoilé de nouvelles mesures de restriction visant à endiguer l'épidémie de Covid-19 lors d'une conférence de presse jeudi. Le couvre-feu avancé à 18h00 est notamment généralisé à tout le pays. Voici les annonces détaillées.

Le Premier ministre Jean Castex lors de la conférence de presse dédiée à la situation épidémique le 14 janvier 2021.
Le Premier ministre Jean Castex lors de la conférence de presse dédiée à la situation épidémique le 14 janvier 2021. © AFP - Gabrielle Cézard / Hans Lucas

L'exécutif a annoncé de nouvelles restrictions face à l'épidémie de Covid-19 lors d'une conférence de presse. Jean Castex était entouré de six ministres : Olivier Véran (Santé), Jean-Michel Blanquer (Education nationale), Bruno Le Maire (Economie et Finances), Elisabeth Borne (Travail), Roselyne Bachelot (Culture) et Frédérique Vidal (Enseignement supérieur). L'exécutif a notamment annoncé la généralisation du couvre-feu à 18h00 dans tout le pays, dès samedi. Les contrôles aux frontières vont également être renforcés, ainsi que le protocole sanitaire dans les écoles. La vaccination va être étendue aux personnes pouvant développer une forme grave de la maladie, quelque soit leur âge, dès le 18 janvier.Les mesures de soutien économique vont en outre être prolongées.

L'essentiel

Pas d'effet des fêtes de fin d'année

"Notre situation reste préoccupante même si elle s'est globalement stabilisée au cours des derniers jours. Nous restons sur un plateau autour de 16.000 contaminations par jour. La pression sur les hôpitaux est stable mais se situe à un niveau élevé", a déclaré le Premier ministre en préambule.

"Les premières données dont nous disposons montrent que nous avons pu passer les fêtes de fin d'année sans flambée épidémique", a également indiqué Jean Castex.

Le point sur les variants

La situation est "maîtrisée", mais "fragile avec l'élément nouveau que constitue l’émergence de nouvelles souches plus contagieuses du virus", a-t-il ajouté. 

"Nous avons toutes les raisons de penser" que le variant britannique "est sensible au vaccin ce qui est une bonne nouvelle", a précisé le ministre de la Santé Olivier Véran. "Chaque jour il y aurait entre 200 et 300 contaminations nouvelles à ce variant en France", a-t-il détaillé. À ce stade, nous savons qu'il "est plus contagieux que le virus qui circule classiquement en France, de l’ordre de 30 à 70%, nous disent les scientifiques. Il est potentiellement plus contagieux chez les enfants. En revanche, il  ne donne pas plus de formes graves que le variant qui circule traditionnellement en France", a ajouté Olivier Véran.

"Le deuxième variant, 500-1, originaire d'Afrique du Sud est plus contagieux que celui qui circule en France", a commenté le ministre de la Santé. "Mais nous n'avons pas de raison de penser qu'il provoque davantage de formes graves. Il n'y a que quelques cas de ce variant qui ont été détectés en France."

Renforcement des contrôles aux frontières

"Nous allons renforcer le contrôle aux frontières. A compter de lundi, tous les voyageurs qui vont venir en France hors Union Européenne devront effectuer un test avant de partir. Les personnes concernées devront s'isoler pendant 7 jours et faire un deuxième test PCR à l'issue de cette période", a annoncé Jean Castex. "La Guyane et les Antilles doivent être protégées du variant qui circule en Amazonie. Le contrôle aux frontières sera renforcé", a-t-il ajouté.

Couvre-feu à 18h étendu à tout le territoire

Le Premier ministre a également annoncé que le couvre-feu avancé à 18 heures sera généralisé à l'ensemble du pays dès samedi pour "au moins 15 jours".

"Il apparaît que cette mesure a une efficacité sanitaire.(...)" a assuré le chef du gouvernement. "Dans les 15 premiers départements [où la mesure est appliquée depuis le 2 janvier], la hausse de nouveaux cas y est 2 voire 3 fois plus faible que dans les autres départements métropolitains", a-t-il affirmé. "Dans son dernier avis, le Conseil scientifique a, du reste, confirmé l'utilité du couvre-feu dans la lutte contre la pandémie." 

"La situation a évolué ces derniers jours" a expliqué Jean Castex, justifiant la mesure "la circulation virale concerne désormais tout le territoire. Plus aucun département ne présente un taux d’incidence inférieur à l’objectif de 50 pour 100.000".

Renforcement du protocole sanitaire dans les écoles

"C'est essentiel de maintenir les écoles ouvertes car il y a des conséquences psychologiques, sanitaire et éducatives", a plaidé le ministre de l'Education Nationale avant de détailler les nouvelles mesures de restrictions sanitaires.

Maintien du fonctionnement hybride pour les lycées au-delà du 20 janvier

L'enseignement "hybride" -qui implique une alternance entre les cours en présentiels et en visioconférence-  mis en œuvre dans les lycées, va se poursuivre "au-delà du 20 janvier" a annoncé Jean-Michel Blanquer. "Depuis début novembre, les lycées sont dans ce mode de fonctionnement. Dans le contexte actuel, nous considérons que ce mode hybride est efficace. Notre recommandation est que les élèves de terminales soient le plus possible dans leur établissement."

Renforcement du protocole sanitaire dans les écoles

Pour la cantine, pas de brassage possible entre les classes à l'école primaire. Les élèves d'une même classe mangeront à la même heure, à la même table.

Activités physiques et sportives scolaires et extrascolaires en intérieur suspendues

"Les cours d'EPS sont modifiés. Toutes les pratiques d'intérieur sont suspendues en milieu scolaire et extrascolaire", a également indiqué le ministre de l'Education nationale.

Dépistage massif

"Notre stratégie de test prend un nouveau tournant avec dès le mois de janvier une possibilité massive de déploiement de tests pour un million d'élèves.(...) Chaque fois qu'il y aura trois cas, une équipe de dépistage pourra venir sur place."

Reprise progressive des TD à l'université

"Nous autoriserons à partir de la semaine du 25 janvier la reprise par demi-groupe des travaux dirigés des élèves de 1ère année, puis si la situation sanitaire le permet, aux étudiants des autres niveaux", a encore annoncé le Premier ministre.

"Nous poursuivrons les efforts économiques pour soutenir les étudiants, mais nous savons que ces mesures ne sont pas suffisantes. Le nombre de psychologues dans les universités sera doublé au cours de ce semestre", a ajouté la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

La vaccination étendue à de nouveaux publics

Jean Castex a également fait le point sur la campagne vaccinale. "À la fin du mois de janvier, nous serons au dessus du million de vaccinés, qui était note objectif initial" a commenté le chef du gouvernement précisant que 250.000 personnes seront vaccinées d'ici la fin de la semaine.

Six pathologies retenues

À compter du 18 janvier la vaccination sera étendue aux personnes présentant "une des six pathologies conduisant à un très haut risque de forme grave". Les personnes souffrant d'insuffisance rénale chronique, de cancer en cours de traitement, celles ayant été transplantées d'un organe, ou encore celles atteintes de trisomie 21 sont notamment concernées. La liste comprend également certaines maladies rares, a précisé le ministère de la Santé. 

Outre les plus de 75 ans, près de 800.000 personnes "atteintes de maladies particulièrement graves" pourront donc recevoir le vaccin dès lundi. Ces personnes auront besoin au préalable d'une ordonnance de leur médecin traitant, a précisé Olivier Véran. "Plus de 700 centres de vaccination" seront ouverts à cette date a en outre promis le Premier ministre. Au total, 6,4 millions de personnes seront "appelées à se faire vacciner" à partir du 18 janvier.

Où et comment prendre rendez-vous ?

Le ministre de la Santé Olivier Véran a précisé comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner si vous faites parties des personnes autorisées à le faire :

• Prendre rendez-vous soit sur www.sante.fr, soit au 0800 009 110

• Pour les personnes à haut risque, il faut d'abord consulter son médecin traitant.

• Le jour du rendez-vous : se munir de sa carte d'identité, sa carte vitale ou d'une attestation de droit.

Pour les personnes en situation de handicap, la secrétaire d'Etat Sophie Cluzel a précisé jeudi dans un communiqué qu'"une fiche en Facile A Lire et à Comprendre (FALC)" était disponible sur le site du secrétariat d'Etat pour "faciliter la compréhension du processus de vaccination et permettre la bonne information de tous".

Les dispositifs de soutien économique maintenus

"Nous maintiendrons nos dispositifs de soutien aussi longtemps que cela sera nécessaire. Nous ne voulons pas ajouter de l'incertitude économique à l'incertitude sanitaire", a assuré Jean Castex. "Nous ne pouvons pas donner de visibilité sur un calendrier de sortie de crise, mais nous voulons le faire sur notre soutien. Il durera aussi longtemps que nécessaire", a ajouté le ministre de l'Economie Bruno Lemaire.

Changement de fonctionnement du fonds de solidarité

"Le pilier de soutien économique sera le fonds de solidarité", a précisé Bruno Lemaire. "Un nouveau formulaire sera disponible dès demain le 15 janvier. La livraison à emporter ne sera pas déductible du fonds de solidarité."

Prise en charge des coûts fixes jusqu'à 70% 

Bruno Le Maire a indiqué que les coûts fixes des entreprises fermées à cause de l'épidémie de Covid-19 et de celles des secteurs qui leurs sont liés, réalisant plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires par mois, seront pris en charge à 70%. Cette "aide exceptionnelle" s'ajoutera aux aides du fonds de solidarité et est pour l'instant plafonnée à 3 millions d'euros sur la période de janvier à juin 2021, a précisé le ministre de l'Economie. 

Des mesures spécifiques pour soutenir les viticulteurs

Des mesures spécifiques vont être prises pour soutenir les viticulteurs. "Nous allons faire un effort particulier pour les viticulteurs, touchés injustement par le conflit Airbus-Boeing. Ils pourront bénéficier d'une aide de 200.000 euros par mois dès lors qu'ils perdent 50 % de leur chiffre d'affaires" a annoncé Bruno Le Maire.

Le remboursement des PGE pourra être différé d'un an 

"Nous allons permettre aux entreprises qui le souhaitent de rembourser leur Prêt Garanti par l'Etat (PGE) d'un an supplémentaire", a-t-il ajouté. "Celles qui souhaitent rembourser l'Etat en mars 2022 plutôt qu'en mars 2021 pourront le faire, quelque soit leur taille."

L'ensemble de ces mesures représente un coût de 4 milliards d'euros par mois mais il n'y aura pas d'augmentation des impôts a affirmé Bruni Le Maire.

"Pour les entreprises qui sont totalement fermées comme les salles de sports ou discothèques ou fermées partiellement,l'Etat continuera de prendre en charge à 100 % de la rémunération des salariéstant que les restrictions sanitaires s'appliquent", a complété la ministre du Travail Elisabeth Borne.

Les dispositifs dédiés au secteur de la Culture prolongés

Dernière à s'exprimer, Roselyne Bachelot, ministre de la Culture. "Nous prolongerons les dispositifs spécifiques qui ont été mis en place pour la culture, qu'il s'agisse des fonds de sauvegarde ou fonds d'urgence, par exemple", a-t-elle indiqué.

"Les répétitions, les tournages, les captations sans public restent toujours possible pour les professionnels. La situation est trop instable pour évoquer une date de réouverture", a-t-elle expliqué. Le ministère est "en train de définir un modèle adaptable qui permette de pouvoir rouvrir les établissements culturels lorsque nous serons sortis de la phase aiguë de la crise" a-t-elle conclu.

Covid-19. Les annonces du gouvernement, jeudi 14 janvier 2021
Covid-19. Les annonces du gouvernement, jeudi 14 janvier 2021 © Visactu
Choix de la station

À venir dansDanssecondess