Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Dix abeilles pour un habitant à Paris

mercredi 13 avril 2016 à 6:20 Par Faustine Calmel, France Bleu Paris et France Bleu

Elles sont de plus en plus nombreuses à butiner au-dessus de nos têtes, installées sur les toits et dans les parcs et jardins. A Paris, on compte officiellement 700 ruches, et la mairie souhaite encore développer le secteur. Mais attention à la saturation.

Les ruches du siège du PCF, à Paris
Les ruches du siège du PCF, à Paris © Radio France - Faustine Calmel

Paris, France

Alors que l’on dit les abeilles menacées en France et dans le monde, des ruches sont régulièrement installées en région parisienne. Dernières en date c'était hier, sur le toit du siège du Parti communiste français, l’immeuble d’Oscar Niemeyer, place du colonel Fabien à Paris. Désormais jusqu'à 200.000 ouvrières vont y travailler jour et nuit, pour produire ce que les apiculteurs urbains s'amusent à appeler du "miel béton".

Moins de pesticides et plus de chaleur

Mais si les abeilles apprécient Paris, il y a plusieurs raisons. D'abord parce qu'elles y sont protégées des pesticides, moins utilisés qu'à la campagne et notamment avec le développement du plan "Zéro Phyto" dans la capitale. Aussi parce que les réserves de nectar et de pollen sont nombreuses, dans les arbres qui bordent les grandes avenues, ou les parcs et jardins. Et enfin parce qu'il y fait plus chaud, souvent un à deux degrés de plus que hors agglomération.

Pour plus d'abeilles, il faut plus de plantes

On compte aujourd'hui 700 ruches à Paris, selon le décompte de la mairie, dans des lieux aussi prestigieux que l'Opéra Garnier, le restaurant la Tour d'Argent ou le Grand Palais. Les plus anciennes ont été installées dans les Jardins du Luxembourg en 1872. Aujourd'hui, la mairie souhaite encore développer l'activité, mais il faut faire attention à ne pas saturer certaines quartiers. Au pied de la Tour Montparnasse, par exemple, des apiculteurs ont dû retirer des ruches, les abeilles n'avaient plus assez à manger. Si l'on veut plus d'abeilles à Paris, il faudra donc planter plus de végétaux.