Infos

Dix-huit cas de cancer liés aux implants mammaires

Par Julie Guesdon, France Bleu mardi 17 mars 2015 à 10:13 Mis à jour le mardi 17 mars 2015 à 12:54

Un implant mammaire
Un implant mammaire © MaxPPP - - illustration

Il y aurait un lien entre les prothèses mammaires et certains cas d'apparition d'un cancer. Le Parisien publie ce mardi les conclusions de l'Institut national du cancer sur l'apparition d'une nouvelle maladie, le lymphome anaplastique à grandes cellules, associé à un implant mammaire.

Le risque reste très faible mais pour l'Institut national contre le cancer, le lien est avéré entre certains cas de cancers et les implants mammaires . Dans un avis d'experts, rendu le 4 mars mais publié par nos confrères du Parisien ce mardi, l'Institut a mis en avant une nouvelle maladie : le lymphome anaplastique à grandes cellules associé à un implant mammaire (lymphome AGC-AIM).

Onze cas en 2014

Pour François Hébert, directeur général adjoint de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), depuis 2011, dix-huit cas sont directement liés à cette nouvelle maladie , un chiffre en forte progression : "il y a eu un premier cas en 2011, deux en 2012, quatre en 2013 et onze en 2014. Une personne est décédée."

C'est cette progression qui préoccupe notamment l'ANSM. Appelant à la vigilance, François Hébert précise qu'il a été décidé, dans un premier temps, "que les femmes qui se font poser des implants mammaires doivent être obligatoirement averties de ce nouveau risque , même s'il est faible" . Des lettres d'information ont d'ores et déjà été envoyées aux professionnels de santé.

Au-delà de ces premières mesures, une réunion d'experts est prévue fin mars . Elle servira à déterminer s'il est nécessaire de faire interdire les prothèses mammaires. A ce jour, 400.000 Françaises portent des implants, 83% pour des motifs esthétiques et 17% pour une chirurgie de reconstruction.

Faire retirer ses prothèses n'est pas recommandé

En dépit des risques de cancer, Marisol Touraine a tenu, ce mardi, à rassurer les femmes porteuses d'implants mammaires. La ministre de la Santé a tenu à préciser que ces femmes ne doivent "pas céder à une inquiétude excessive" : "il n'est pas recommandé aux femmes porteuses de prothèses mammaires de se les faire retirer" .

Partager sur :