Santé – Sciences

Le registre des refus de dons d'organes est en ligne

Par Anne Domece, France Bleu Vaucluse et France Bleu lundi 23 janvier 2017 à 10:10

.
. © Maxppp - .

À partir de ce lundi, si vous refusez catégoriquement de donner vos organes après votre mort, vous pouvez vous inscrire en ligne sur le registre national des refus. Sinon, vous serez considéré comme donneur présumé. Le gouvernement espère ainsi voir augmenter le nombre de dons.

Il y a du nouveau en matière de don d'organes. À partir de ce lundi, le registre national des refus est accessible sur internet.

Si vous ne voulez pas donner vos organes en cas de mort cérébrale, il vous suffit de vous inscrire en ligne. Si vous ne le faites pas, vous êtes considéré d'office comme donneur. Et théoriquement, les médecins peuvent prélever vos organes sans demander l'avis de la famille.

Nombre de dons insuffisants

"Cela reste de la théorie, souligne Myriam Gutiérez, la présidente de l'ADOT 84, l'Association pour le Don d'Organes et de Tissus en Vaucluse. Dans la pratique, les médecins demanderont toujours l'autorisation des proches. Il est inconcevable de faire autrement. L'ordre des médecins lui-même l'affirme."

Myriam Gutiérez

Lorsque le prélèvement est possible, les médecins se heurtent une fois sur trois au refus des proches. Pour faire reculer ce chiffre, il vaut mieux informer les familles. C'est ce que pense le professeur Francis Navarro, spécialiste des greffes :

"Le don d'organes reste lié à la mort... Et c'est encore un sujet tabou dans nos sociétés. Mais il faut penser qu'il est lié, aussi, à la vie. La transplantation sauve chaque année des milliers de vie en France."

Francis Navarro

La transplantation a effectivement sauvé la vie de Mounir. Atteint d'une maladie auto-immune depuis l'âge de 17 ans, il a été victime d'une rupture de varice oesophagiène en 2013. Son pronostic vital a été engagé.

Il a été opéré en urgence, il a reçu une greffe de foie. Après une période de reconstruction physique et morale, il vit aujourd'hui tout à fait normalement.

"La personne donneuse offre la possibilité à plusieurs personnes de continuer leur vie et de profiter de l'amour de leurs proches comme je le fais aujourd'hui. C'est un cadeau exceptionnel."

Mounir El Maskin milite aujourd'hui pour la promotion du don d'organes

L'an passé, 5.700 personnes ont reçu une greffe. Mais elles sont toujours 21.000 sur liste d'attente.

Pour vous inscrire sur le registre national des refus, il suffit de vous rendre sur le site internet registrenationaldesrefus.fr. Aujourd'hui, 150.000 personnes ont fait cette démarche.

Don d'organes - Visactu
Don d'organes © Visactu -