Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Don de sang : en Isère, l'EFS demande de ne pas se précipiter

Par

Le coronavirus n'a pas besoin d'un afflux de sang. L'Etablissement français du sang demande aux donneurs de simplement maintenir leur effort habituel pour faire face aux besoins courants.

Le don du sang reste possible en cette période de confinement Le don du sang reste possible en cette période de confinement
Le don du sang reste possible en cette période de confinement © Radio France - Philippe Paupert

Rien ne sert de se précipiter. D'autant moins que les globules rouges et les plaquettes "ont un date de péremption". C'est l'avertissement ce lundi matin sur France Bleu Isère, de l'Etablissement français du sang Auvergne Rhône-Alpes, par la voix de sa directrice adjointe à la communication Cécile Ardilouze. Le constat est là "depuis 15 jours sur l'ensemble de l'Isère il y a eu 10% de plus de donneurs et à la maison du don de Grenoble [...] 30% de plus". Un afflux qui n'est pas nécessaire explique Cécile Ardilouze, "Nous avons 12 jours d'avance dans notre région, ce qui est confortable [...] et les transfusions qui sont faites en ce moment concernent toujours les patients que nous avons l'habitude de transfuser__, principalement les personnes qui sont en cancérologie et les personnes qui sont atteintes de maladie du sang...". 

Publicité
Logo France Bleu

Cocher la case 4 de l'attestation de déplacement

Des patients qui ont besoin de sang sur la durée. Or les produits sanguins ont qui plus est une durée de vie limitée. "Pour les globules rouges c'est 45 jours, explique Cécile Ardilouze, mais pour les plaquettes c'est 7 jours". Tout afflux massif de don suivi d'une désaffection amènerait donc plus de problèmes que de solutions. Quant à la tenue des dons l'EFS tient à rassurer : toutes les précautions sont prises dans les centres de dons pour éviter une contamination au corona virus et les sorties sont autorisées pour cela. Il convient de cocher sur l'attestation de déplacement dérogatoire la 4e case qui prévoit une sortie"pour l'assistance aux personnes vulnérables".

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu