Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Don du sang : en Limousin l'EFS est dans le rouge

-
Par , France Bleu Limousin

Jamais les réserves de l'Établissement Français du sang n'ont été aussi basses en Limousin depuis 10 ans. En cause, la crise sanitaire qui bouleverse l'organisation des collectes, alors que la demande dans les hôpitaux augmente.

Tiphaine a été contactée par SMS pour venir donner son sang
Tiphaine a été contactée par SMS pour venir donner son sang © Radio France - F.CANO

Dans la salle d'attente de l'Établissement Français du sang de Limoges, les donneurs ne se bousculent pas ! Contactée par téléphone, Tiphaine a répondu immédiatement à l'appel aux dons :"je reçois des sms qui me disent que les réserves sont faibles donc aujourd'hui j'étais à côté, j'avais le temps et je suis venue. Heureusement qu'il y a ces rappels pour vous dire qu'il est temps de passer à l'acte et de venir!" 

Une baisse des collectes et une hausse de la demande

Habituellement, la rentrée de septembre est une période où les collectes de sang se multiplient notamment dans les entreprises et les universités. Malheureusement, à cause de la crise sanitaire beaucoup de collectes ont été suspendues voire annulées. 

En outre, la multiplication des interventions chirurgicales, reprogrammées à cause du confinement, provoque une augmentation importante de la demande :"on constate la reprise de ces activités depuis quelques semaines. Donc on a moins d'entrées de sang et plus de sorties. Ce qui a un impact sur nos réserves", insiste Benoît Sarre, le responsable des prélèvements en Haute-Vienne.

Le virus ne se transmet pas par le sang

La pénurie est accentuée par la peur des donneurs d'être contaminé par le covid19 en donnant son sang. Il n'y a pourtant aucun risque selon Colette Dupic, chargée de communication de l'EFS:"on ne peut pas attraper le virus en donnant son sang car il ne se transmet pas par le sang. De toute façon, à l'EFS, toutes les mesures sont prises."

Tous les jours en France, il faut 10.000 poches de sang pour répondre à la demande. Aujourd'hui, les collectes ne permettent pas d'atteindre ce seuil. Il en manque 2.000 pour y parvenir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess