Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins quatre morts et 11 blessés

Santé – Sciences

Don du sang : en Moselle, on recherche toujours des donneurs

lundi 24 août 2015 à 11:31 - Mis à jour le lundi 31 août 2015 à 3:50 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Lorraine Nord

La campagne estivale s'est terminée le 23 août en Moselle. Et même si elle a eu un certain succès, la rentrée approche. L'Etablissement Français du Sang fait un appel aux nouveaux donneurs, et surtout aux représentants du groupe sanguin O.

Don du sang Thionville
Don du sang Thionville © Radio France - Pauline Pennanec'h

L'Etablissement Français du Sang vient de terminer sa campagne d'été, avec succès. En Moselle, le stock est confortable, supérieur à celui de 2014, mais très déficitaire en O négatif. A Thionville, une opération mobile a eu lieu le 21 août, opération où l'EFS de Moselle a de nouveau fait un appel majeur aux représentants du groupe O.

Ca se bousculait à l'entrée de la salle Verlaine, à Thionville. A 15 heures, une vingtaine de personnes faisaient déjà la queue pour donner leur sang. Manon, Cynthia et Alex viennent de remplir leur questionnaire, obligatoire à l'entrée. Manon, elle, donne son sang pour la deuxième fois, et angoisse ses copains : "J'avais très mal au bras" raconte-t-elle. Le plus impressionnant pour elle, "c'est de voir le sang qui se remplit dans la poche à côté" .

Don du Sang ENRO

Sexualité, drogues, transfusion : le médecin vous passe au crible

Après les informations personnelles, le donneur passe un entretien avec le médecin. Et tout y passe : dans les quatre derniers mois, avez-vous eu des relations ? Êtes-vous tombé malade dans les deux semaines précédant le don ? Avez-vous consommé des substances illicites ? Avez-vous été transfusé dans votre vie ? Ce panel de questions est obligatoire pour la sûreté du receveur. Si l'on passe le test, on est considéré apte à donner son sang.

"On s'attend à ce que chacun se sente responsable, et soit honnête avec le médecin" — Alain Maillard, président de l'Association pour le Don de Sang Bénévole de Moselle. 

Premier don, premier stress

Si l'on fait un premier don, on passe obligatoirement par la phase de test des globules rouges. C'est une petite piqûre sur le doigt, pour prélever le sang à tester. Et bizarrement, "c'est beaucoup plus douloureux que le don en lui-même" , explique Manon. Si l'on manque de globules rouges, on ne peut pas être donneur pour cette fois-là. 

Le donneur passe ensuite sur un lit, où une infirmière prélève son sang. Pour une personne en bonne santé, on prélèvera environ 470 mL de sang, soit l'équivalent de 10% du sang présent dans le corps humain. Le don dure dix minutes en moyenne.

Puis la collation, très importante. La personne est surveillée pendant au moins vingt minutes, le temps de récupération. Et surtout : bien manger et s'hydrater pendant les quelques heures qui suivent le prélèvement.

Appel d'ugence aux représentants du groupe O

Chaque été, l'Etablissement Français du Sang organise une campagne estivale pour pousser la population à venir donner son sang. L'EFS de Moselle doit fournir 710 poches de sang par semaine pour alimenter les hôpitaux.

"Elle a eu un bon succès dans la Moselle. On avait un stock prévisionnel à la baisse, en net déficit pour fin août, alors que là, on se retrouve avec un stock confortable. Malheureusement, il est très déficitaire en O négatif" — Docteur Hélène Staerman-Luc, médecin de prélèvement.

Il faut préciser que la Lorraine est exportatrice de sang, vers d’autres régions, alors que seuls quatre Mosellans sur cent donnent leur sang. L'Etablissement Français du Sang en Moselle lance un appel aux donneurs universels, qui ne représentent que 6% de la population française.

Don du Sang SON

Les donneurs sont aussi de plus en plus vieillissants. L'Association pour le Don de Sang Bénévole de Moselle lance un appel aux jeunes, indispensables pour renouveler les stocks de sang. Car en fin de chaîne, il y a toujours un malade qui attend sa poche de sang.