Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Santé – Sciences

Don du sang : pendant les vacances de la Toussaint les stocks sont faibles en Aquitaine-Limousin

mardi 31 octobre 2017 à 18:00 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde

Pendant les vacances de la Toussaint, les donneurs manquent à l'appel en Aquitaine-Limousin. A Bordeaux, le point de collecte de l'hôpital de Pellegrin est quasiment vide. L'Etablissement Français du Sang (EFS) lance un appel à se mobiliser.

La salle de prélèvement de l'hôpital Pellegrin à Bordeaux est vide pendant les vacances de la Toussaint.
La salle de prélèvement de l'hôpital Pellegrin à Bordeaux est vide pendant les vacances de la Toussaint. © Radio France - Chloé Gandolfo

Bordeaux, France

Le don de sang peut sauver des vies, mais les donneurs sont de plus en plus rares en Aquitaine-Limousin en période de vacances. Et avec les jours fériés du mois de novembre, l'Etablissement Français du Sang craint le pire : "Quand les gens sont en congés ils sont moins mobilisables. Pendant les vacances ou les jours fériés, c'est aussi plus difficile pour nous d'effectuer des prélèvements sanguins dans les entreprises ou dans les écoles", décrit Michel Jeanne directeur adjoint de l'Etablissement Français du Sang en Aquitaine Limousin.

Ces poches de sang peuvent sauver des vies en cas de cancer, maladie grave, accident ou bien accouchement hémorragique. Mais seulement 5% de la population française donne son sang régulièrement. Cédric est l'un d'entre eux : "Mon épouse a eu un cancer. Elle a subi beaucoup de transfusions de sang donc je me dois de le faire. C'est important", estime ce bordelais qui a profité de ses vacances pour venir donner son sang à l'hôpital Pellegrin à Bordeaux.

Donner 45 minutes pour sauver des vies

Dans la salle d'attente, ce père de famille est bien seul. La pièce est complètement déserte. L'EFS tourne actuellement avec une réserve de 12 jours de sang, au lieu de 14 jours. Sur le territoire Aquitaine Limousin, 550 personnes donnent leur sang chaque jour, il en faudrait au minimum 700 pour assurer les besoins des malades sur le territoire.

L'Etablissement Français du Sang publie sur son site internet les points de collecte par commune. L'institution rappelle que le don ne prend que 45 minutes maximum et conseille de ne pas venir à jeun et de s'être bien hydraté avant la prise de sang.