Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Don du sang : tension maximale sur les stocks de sang en Bourgogne-Franche-Comté

-
Par , France Bleu Bourgogne

"Pour vous expliquer clairement les choses, nous sommes déficitaires d'à peu près 6 500 poches de sang actuellement sur la Bourgogne-Franche-Comté. Au niveau national les chiffres font encore plus peur." C'est un vrai cri d'alarme que lance le directeur-adjoint de l'Etablissement Français du Sang.

Une jeune femme donne son sang lors d'une collecte organisée par l'Etablissement Français du Sang
Une jeune femme donne son sang lors d'une collecte organisée par l'Etablissement Français du Sang - EFS

Après avoir réussi à constituer des stocks quasiment historiques grâce à une hausse de fréquentation de 300% au début du confinement, le "soufflé" est retombé. L'Établissement Français du Sang (EFS) se retrouve de nouveau face un cruel manque de sang. Voilà pourquoi depuis quelques jours il fait de nouveau appel à votre générosité en vue de l'été qui arrive à grands pas et de la reprise des opérations chirurgicales dont certaines ont été reportées durant le confinement. 

600 dons par jour nécessaires dans la région

Normalement 600 dons par jour sont nécessaires pour faire face aux besoins en Bourgogne-Franche-Comté mais aussi de l'Ile-de-France puisque 20% des dons de sang réalisés chez nous sont utilisés dans des hôpitaux de région parisienne. Le docteur Mohamed Slimane, directeur adjoint de l'EFS Bourgogne-Franche-Comté explique comment son établissement a fait le yo-yo ces dernières semaines. 

"Don de sang" c'est le nom d'une application très utile pour connaître les lieux et les horaires des prochaines collectes près de chez vous, téléchargeable sur tous les smartphones
"Don de sang" c'est le nom d'une application très utile pour connaître les lieux et les horaires des prochaines collectes près de chez vous, téléchargeable sur tous les smartphones - EFS

Comment en est-on arrivé là ? 

"Pendant le confinement on a eu un grand afflux de donneurs ce qui nous a permis de gonfler notre stock mais aujourd'hui du fait du déconfinement tous les programmes opératoires reprennent. Tandis que de leur côté les établissements scolaires, les universités et certaines entreprises où l'on réalise habituellement des collectes mobiles ne peuvent pas pour le moment se prêter au  jeu des collectes de sang."

A peine 9 jours de stocks pour le groupe "O"

Voilà qui explique pourquoi et comment l'on est passé d'une période d'opulence à une période de vaches maigres pour l'EFS. Le problème c'est qu'en cette période de disette les stocks de sang s'amenuisent. "Habituellement nous sommes à 12 jours de stocks sur la plupart des groupes. Mais aujourd'hui pour certains d'entre eux, comme le groupe "O" (celui des donneurs universels) nous sommes à 9 jours. C'est une situation inédite" déplore le médecin. 

Le déficit s'élève à plus de 6 000 poches de sang 

Le docteur Slimane va plus loin. "Pour vous expliquer clairement les choses, nous sommes déficitaires d'à peu près 6 000 - 6 500 poches de sang actuellement sur la Bourgogne-Franche-Comté. Et au niveau national les chiffres font encore plus peur."

Samuel, un étudiant Dijonnais de 18 ans, donne son sang pour la toute première fois!
Samuel, un étudiant Dijonnais de 18 ans, donne son sang pour la toute première fois! © Radio France - Thomas Nougaillon

Les transfusions sanguines en chute libres en mars

Pendant le confinement, l’arrêt ou le décalage des opérations non urgentes dans les hôpitaux a fait chuter le nombre de demandes de transfusions de plus de 25%. Mais avec le déconfinement l'activité repart dans les hôpitaux d'où ce besoin de sang. Pour faire un don vous pouvez prendre rendez-vous en ligne sur le site de l'EFS ou sur l'application mobile "Don de sang" téléchargeable sur vos smartphones.

Ce dimanche c'est la journée mondiale du don de sang 

A ce propos, rappelons que ce dimanche 14 juin c'est la journée mondiale du don de sang. A cette occasion depuis ce samedi une collecte a lieu salle Devosge, dans le centre-ville de Dijon rendez-vous de 10 heures à 18 heures. L'Etablissement français du sang espère accueillir plus de 500 donneurs "pour répondre aux besoins quotidiens des malades". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess