Santé – Sciences

Avec l'état d'urgence, les élèves sont de nouveau autorisés à fumer dans certains lycées

Par Stéphane Parry et Marion Bastit, France Bleu Bourgogne et France Bleu jeudi 14 janvier 2016 à 16:42 Mis à jour le vendredi 15 janvier 2016 à 11:49

Après les attentats de Paris, les établissements autorisent les jeunes à fumer
Après les attentats de Paris, les établissements autorisent les jeunes à fumer © Maxppp

Avec l'état d'urgence, la cigarette est de retour dans la cour des lycées. Après les attentats de Paris et pour éviter les attroupements de jeunes devant les lycéens, les responsables d'établissements ont autorisé les élèves à fumer dans la cour.

Pour protéger les élèves, faut-il les autoriser à fumer dans la cour des établissements ? C'est la question que beaucoup de proviseurs se sont posée après les attentats du 13 novembre. Conscients que les attroupements de jeunes devant les établissements constituaient une cible, certains ont réclamé un aménagement de la Loi Evin auprès du Premier ministre. Cela n'a pas traîné. Le ministère de l'Intérieur a envoyé une circulaire à tous les recteurs. Elle précise "qu'une attention doit être portée aux abords de l'établissement, en évitant tout attroupement préjudiciable à la sécurité des élèves. En lycée, des zones spécifiques peuvent être aménagées dans les espaces extérieurs au sein des établissements scolaires pour éviter que les élèves sortent pendant la journée. "

Pour Dominique Baud présidente de la FCPE, fumer au lycée ce n'est pas choquant

Une entorse à la loi Evin

Jusqu'à présent, la loi Evin faisait foi. Elle stipule que le tabagisme est proscrit dans tous les établissements d'enseignement (école, collège, lycée). Contacté, le rectorat de Dijon nous a confirmé que plusieurs lycées de Dijon appliquaient la circulaire tout en précisant que la mesure était provisoire et liée à l'état d'urgence. Pour le confort des non-fumeurs, l'espace fumeur doit être bien délimité le plus souvent dans la cour du lycée. Une démarche appuyée par le Syndicat national des personnels de direction de l'Education nationale (SNPDEN-UNSA).

 


Partager sur :