Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus en Dordogne : l’hôpital de Périgueux bat le rappel des soignants

-
Par , France Bleu Périgord

Pour être prêt face à un éventuel afflux des malades du COVID 19, le centre hospitalier de Périgueux veut renforcer ses effectifs .

Hopital Perigueux
Hopital Perigueux © Radio France - Benjamin Fontaine

L'hôpital de Périgueux relance son appel aux renforts pour faire face à la crise du coronavirus. Il a besoin de soignants en cas de pic de l'épidémie. Il s'agit surtout d'anticiper car on n'en est pas encore là. Mais en cas d'afflux de patients Covid 19, il faut pouvoir assurer la continuité des soins et la récupération du personnel. 

Le Centre Hospitalier de Périgueux a donc besoin de tout le monde : aides soignants (tes), infirmiers et infirmières, médecins spécialistes ou généralistes, même retraités. Ils peuvent venir quelques heures par semaine, ou quelques jours pour prendre le relais lorsque les titulaires seront débordés.

Si vous êtes volontaires à Périgueux, vous pouvez contacter la Direction des soins Centre Hospitalier de Périgueux : 05.53.45.26.84 ou par mail dir.soins@ch-perigueux.fr

L’hôpital peut même prendre en charge leur hébergement

Si c'est nécessaire, ils pourront être logés par l’hôpital. La direction est en train d'essayer de trouver des solutions pour héberger les soignants qui vont au bout de leurs capacités physiques, ou les renforts qui viennent de loin. 

Si la situation se tend, les élèves de troisième année de l'école d'infirmières pourraient à leur tour venir donner un coup de main. Les premières années s'occupent déjà de garder les enfants des soignants en période de confinement. 

Les bonnes volontés ne manquent, pas plus que les marques d'encouragement. Les associations sont nombreuses à proposer un coup de main, les pizzas et les gâteaux arrivent aussi régulièrement à l’hôpital tout comme les dessins des enfants et les poèmes. Un soutien précieux pour les 2600 salariés du centre hospitalier de Périgueux . 

Un vivier de réservistes à Bergerac

Le centre hospitalier Samuel Pozzi à Bergerac lui aussi est allé à la pêche aux bonnes volontés avec succès puisqu'il peut compter sur 80 personnes dont une vingtaine d'infirmières, retraitées ou libérales qui sont prêtes à s'investir à Bergerac, des ambulanciers se sont également portés volontaires. D'autres bénévoles sont allés prêter main forte aux agents qui organisent en ce début de semaine, un accueil spécifique pour les malades du COVID19. 

A Sarlat enfin, les candidatures ont été spontanées avant même l'appel du centre hospitalier Jean Leclaire. Il y avait déjà du monde sur les rangs.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu